L'actrice Marie Laforêt s'est éteinte en Suisse

Carnet noirLa chanteuse et actrice française est décédée samedi à Genolier (VD) à l'âge de 80 ans, a annoncé sa famille.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Actrice à la beauté majestueuse qui a tourné avec les plus grands, Marie Laforêt, décédée samedi à Genolier (Suisse) à l'âge de 80 ans, a été une chanteuse très en vogue, avec des tubes pleins de charme, comme «Vendanges de l'amour» ou «Viens, viens».

Surnommée «la fille aux yeux d'or» (en fait, ils étaient jaunes-verts), elle a joué dans 35 films et vendu plus de 35 millions d'albums, au long d'une existence bien peu rectiligne.

«Ma carrière est de bric et de broc mais ma vie est remplie du début à la fin», assurait celle qui, mariée cinq fois, fut aussi actrice de théâtre, écrivain, antiquaire et commissaire-priseur.

Passion pour le théâtre

Jeune fille, elle est attirée par le couvent mais se passionne pour le théâtre au lycée, à Paris, puis remporte un concours d'actrice, organisé par Europe 1, en 1959. Un an plus tard, elle apparaît au cinéma au côté d'Alain Delon dans «Plein soleil» (de René Clément) puis, en 1961, dans «La fille aux yeux d'or» (tiré d'un roman de Balzac), de Jean-Gabriel Albicocco qu'elle épousera.

Elle joue ensuite dans «Joyeuses Pâques» et «Flic ou voyou» de Georges Lautner, avec Jean-Paul Belmondo, «Les morfalous» d'Henri Verneuil, «La chasse à l'homme», d'Edouard Molinaro, «Fucking Fernand», de Gérard Mordillat (nominée pour le César du meilleur second rôle féminin), «Tangos, l'exil de Gardel», de Fernando Solanas (prix du jury 1985 à Venise) etc. Elle a aussi été dirigée par Chabrol, Granier-Deferre, Deville, Mocky et d'autres.

Premier succès musical

En 1963, sort son premier 45 tours: «Les vendanges de l'amour», écrit par Danyel Gérard. C'est le succès et les tubes vont s'enchaîner : «Ivan, Boris et moi», «Il a neigé sur Yesterday» (chanson-hommage aux Beatles), «Viens sur la montagne», «Marie douceur, Marie colère», «Que calor la vida» ... Elle était revenue sur scène en 2005 aux Bouffes-Parisiens.

Elle s'est mariée cinq fois, a eu trois enfants avec Judas Azuelos, homme d'affaires d'origine marocaine juive, puis avec Alain Kahn-Sriber, homme d'affaires et collectionneur d'art.

Sa fille, Lisa Azuelos, réalisatrice du film «LOL» (avec Sophie Marceau), ne cachait pas de difficiles relations avec sa mère, laquelle, de son côté, admettait avoir été parfois trop absente avec ses enfants. (ats/Le Matin)

Créé: 03.11.2019, 13h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Premier anniversaire des gilets jaunes
Plus...