Passer au contenu principal

PakistanDix-sept arrestations après le meurtre et le viol d’une petite fille

La découverte du cadavre d’une fillette âgée de deux ans mercredi dans le nord-est du pays rappelle une affaire similaire qui avait provoqué une vague de colère en 2018.

Zainab avait disparu mardi alors qu'elle jouait à l'extérieur de son village, dans le district de Charsadda dans la province de Khyber Pakhtunkhwa.
Zainab avait disparu mardi alors qu'elle jouait à l'extérieur de son village, dans le district de Charsadda dans la province de Khyber Pakhtunkhwa.
DR

La police pakistanaise a arrêté samedi 17 suspects après la découverte du corps d'une petite fille de deux ans violée et assassinée, un crime qui rappelle le viol et le meurtre d'une fillette en 2018 qui avait suscité indignation et émeutes.

Echantillons ADN prélevés

Zainab avait disparu mardi alors qu'elle jouait à l'extérieur de son village, dans le district de Charsadda dans la province de Khyber Pakhtunkhwa.

La découverte de son corps le lendemain a déclenché une chasse à l'homme qui a abouti samedi à l'arrestation d'au moins dix-sept hommes dans le nord-ouest du pays, a indiqué à l'AFP le chef de la police du district Muhammad Shoaib.

La police a recueilli des échantillons d'ADN sur 400 personnes, a-t-il précisé.

"Les premiers compte-rendus médicaux ont confirmé que la fillette a été violée avant le meurtre", a ajouté M. Shoaib.

Postes de police incendiés

En janvier 2018, une fillette de six ans, aussi prénommée Zainab, avait été violée et tuée à Kasur, dans la province du Punjab (est).

Ce meurtre avait soulevé une vague d'indignation au Pakistan. Des milliers de manifestants en colère avaient envahi des postes de police et mis le feu aux domiciles de responsables politiques.

Son meurtrier avait été pendu.

La mort de Zainab en début de semaine suscite également l'indignation sur les réseaux sociaux, les hashtags #JusticeforZainab et #AnotherZainab circulant largement sur le Twitter pakistanais.

AFP/NXP