Passer au contenu principal

République tchèque Onze morts dans l’incendie dans un immeuble

Un feu s’est déclaré dans un bâtiment d’une ville de l’est du pays. Onze habitants, dont trois enfants, ont péri.

L’incendie en question.
L’incendie en question.
KEYSTONE

Onze personnes dont trois enfants ont péri samedi après-midi dans un incendie qui a éclaté dans un immeuble d'habitation de treize étages de l'est de la République tchèque, ont annoncé les pompiers.

«Nous avons arrêté une personne», a de son côté déclaré à la télévision publique tchèque Tomas Kuzel, le chef de la police pour la région nord-est, sans autres précisions. «Je pense que nous tenons le coupable», a-t-il ajouté.

Il a comparé cette affaire à une autre, quand une explosion volontaire de gaz avait provoqué la mort de six personnes en 2013. Le responsable de ce drame avait alors agi par haine de ses voisins. «C'est un peu la même chose», a estimé M. Kuzel, sans fournir de détails.

«L'incendie s'est déclaré dans un appartement au 11e étage», dans la ville de Bohumin, à quelque 300 km à l'est de Prague, a dit à l'AFP Lukas Popp, le porte-parole des pompiers.

«Six personnes sont mortes à cet étage, trois enfants et trois adultes ainsi qu'un chien», a-t-il précisé.

Cinq habitants ont sauté du 12e étage

«Les pompiers sont arrivés sur les lieux très rapidement mais au cours de l'opération, cinq personnes ont sauté d'une fenêtre du 12e étage et ont perdu la vie», a ajouté le porte-parole, soulignant que le feu avait été circonscrit.

Le ministre tchèque de l'Intérieur Jan Hamacek a écrit dans un tweet qu'un pompier avait été grièvement blessé.

Le chef de l'unité régionale des pompiers Vladimir Vlcek a déclaré à la télévision tchèque que l'incendie s'était très rapidement propagé.

«Le feu a gagné très vite, ce n'est pas normal. Normalement, un incendie de ce genre prend d'abord dans une pièce mais ici c'est tout l'appartement qui a été touché, toutes les pièces ont brûlé».

Il a déploré que cinq des personnes tuées aient sauté par la fenêtre alors que les flammes n'avaient pas encore atteint leur propre appartement. «Il nous a manqué quelques dizaines de secondes pour gonfler le coussin de réception et alors l'impact de leur chute aurait été beaucoup moins tragique», a-t-il expliqué.

AFP/NXP