Passer au contenu principal

Encre bleueDis, quand reviendras-tu?

Genève, le 20 mars 2020.
Genève, le 20 mars 2020.
Laurent Guiraud

La chanson de Barbara tournait en boucle dans ma tête quand je me promenais sur les quais, pour prendre l’air du large, ou quand je pensais au grand absent: «Dis, quand reviendras-tu? Dis, au moins le sais-tu?…»
Voyez à qui je songeais? Au Jet d’eau, pardi!

Le patron des SIG, qui détient les clés du monument aquatique, nous demandait il y a peu de temps encore de faire preuve de patience. Que l’heure de la délivrance serait pour bientôt. Quand? Mystère. Et ça commence à bien faire, car les Genevois n’en peuvent plus d’attendre le retour de leur flotte aérienne!

Ainsi tous les jours, depuis le début de sa mise en boîte (qui correspond aussi à la nôtre), des citoyens en mal de Jet d’eau téléphonent aux SIG pour faire pression et demander sa remise en fonction illico presto subito. Pour rien…

Si le principal intéressé ne sait pas quand il nous reviendra, ses gardiens, eux, se sont mis d’accord sur la date de sa libération. Après avoir gardé l’info comme un secret d’État, ils viennent enfin de lâcher le morceau: le symbole de Genève se dressera à nouveau dans la rade le jeudi 11 juin, à 15 h 30 pile.
Une drôle de date, pour tout dire, mais on ne va pas bouder son plaisir, n’est-ce pas?
Et qui appuiera sur le bouton pour faire jaillir à nouveau le Jet d’eau? Un vaillant retraité des SIG, qui commence lui aussi à se déconfiner? Même pas.

Car le moment se veut solennel et symbolique. Genève vient de retrouver la santé, après avoir bien appliqué les mesures mises en place pour contrer la pandémie. Ce sera donc au directeur général de l’Organisation mondiale de la santé de lancer ce signal fort.

Le panache blanc s’installera à nouveau dans la rade et deviendra bleu à la nuit tombée, en hommage à l’OMS.
Vivement jeudi. De bleu de bleu si je me réjouis!