Passer au contenu principal

OrageD’ici à ce soir, l’orage aura provoqué 300 interventions

L’orage a mis les services d’urgence sur le pont et ce n’est pas fini. Le nombre des appels au 118 a provoqué un engorgement de la ligne durant quelques heures.

À la rue de la Scie, un échafaudage s’est effondré.
À la rue de la Scie, un échafaudage s’est effondré.
Laurent Guiraud

La soirée et la nuit ont été… animées pour le Service d’incendie et de secours de la Ville de Genève (SIS). Ses hommes sont intervenus plus de 243 fois durant ces dernières vingt-quatre heures, selon le lieutenant Nicolas Millot. On devrait arriver aux 300 interventions d’ici à ce soir, liées à l’orage qui a frappé le canton. À la rue de la Scie par exemple, c’est un bloc de béton qui menace de tomber de la façade, ailleurs ce sont des capuchons de cheminées qu’il faut assurer ou surveiller.

Vidéo infolecteur

Particulièrement violent, l’orage s’est abattu sur la ville vers 19 h 30, frappant à coups redoublés, pendant presque une demi-heure, les quartiers urbains. Arbres tombés dans les parcs ou le long des rues, toitures soufflées, échafaudages fragilisés, inondations, torrents d’eau dans les rues en pente, il y en a eu pour tous les goûts.

Mis à part la commune de Genève, des interventions se sont aussi déroulées sur douze autres communes: Bardonnex, Carouge, Chêne-Bourg, Chêne-Bougeries, Cologny, Collonge-Bellerive, Genthod, Lancy, Onex, Plan-les-Ouates, Vandoeuvres et Veyrier. Mais les précipitations ont été très variées avec 30 millimètres en quelques minutes en Ville, contre 5 à Cointrin…

En tout, 150 personnes ont été mobilisées par les services d’urgence. Outre le SIS, les sapeurs-pompiers volontaires, un détachement de la protection civile de la Ville et les pompiers de l’aéroport sont aussi intervenus.

À ce stade, plusieurs inconnues demeurent. On ignore par exemple le nombre de blessés qu’aurait provoqué l’orage. «La situation a été compliquée au 144 pendant deux heures», explique le Service des médias aux HUG. Il faut dire qu’une partie des appels du 118 ont été déroutés sur le 144 et le 117.

La cause de cette interruption? «Entre 19 h 30 et 21 h 10, explique la porte-parole de Swisscom Alicia Richon, il y a eu tellement d’appels au 118 à Genève que toutes les lignes disponibles ont été occupées. Il n’était pas possible de répondre à tous les appels. À partir de 21 h 10, les appels au numéro 118 ont pu à nouveau être pris en charge et traités par le personnel à Genève. Nous n’avons donc eu aucun problème technique comme cela a pu être rapporté.»

Parc Lagrange
Laurent Guiraud
Parc Lagrange
Laurent Guiraud
1 / 11