Passer au contenu principal

Carnet roseDeux petites chouettes chevêches sont nées au zoo de Bâle

Les jeunes oiseaux ont éclos le 10 juin et ont presque la taille de leurs parents. Cette espèce de chouette devient très rare en Suisse.

Les deux petites chouettes ont déjà presque atteint la taille de leurs parents. Elles passent toutefois encore beaucoup de temps dans leur boîte de couvaison.
Les deux petites chouettes ont déjà presque atteint la taille de leurs parents. Elles passent toutefois encore beaucoup de temps dans leur boîte de couvaison.
Zoo de Bâle
Pour apercevoir les deux petites chouettes chevêches, les visiteurs du zoo doivent encore s’armer de patience ou avoir beaucoup de chance.
Pour apercevoir les deux petites chouettes chevêches, les visiteurs du zoo doivent encore s’armer de patience ou avoir beaucoup de chance.
Zoo de Bâle
En Suisse, seuls quelques rares couples vivent aujourd’hui encore en liberté en Ajoie (JU), près de Genève, dans le Seeland (BE) et au Tessin.
En Suisse, seuls quelques rares couples vivent aujourd’hui encore en liberté en Ajoie (JU), près de Genève, dans le Seeland (BE) et au Tessin.
Zoo de Bâle
1 / 4

Le zoo de Bâle compte deux nouveaux pensionnaires. Deux petites chouettes chevêches – un mâle et une femelle – ont éclos le 10 juin dernier. Elles ont déjà presque atteint la taille de leurs parents dont il s’agit de la première couvaison.

Pour apercevoir les deux petites chouettes au plumage encore doux, les visiteurs du parc zoologique doivent compter sur Dame Chance: les deux oiseaux effectuent, certes, leurs premières tentatives de vol, mais se retirent encore souvent dans leur boîte de couvaison, écrit le zoo de Bâle mercredi.

Les parents des deux petites sont arrivés dans la cité rhénane au début 2018. La chouette chevêche est une espèce indigène. Les vergers constituent leur espace de vie privilégié.

Leur population a toutefois commencé à décliner fortement dès les années 1950 en raison de l’exploitation intensive des vergers et du mitage du paysage. En Suisse, seuls quelques rares couples vivent aujourd’hui encore en liberté en Ajoie (JU), près de Genève, dans le Seeland (BE) et au Tessin.

ATS