Passer au contenu principal

Ville de Zurich Deux fêtes illégales interrompues par la police

À Zurich, la police a dû interrompre deux fêtes privées illégales. Des réunions d’automobilistes ont aussi été stoppées.

À Zurich, deux fêtes privées illégales ont été interrompues par la police.
À Zurich, deux fêtes privées illégales ont été interrompues par la police.
Keystone

En ville de Zurich, la police a mis fin à deux fêtes privées, illégales en raison des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus, samedi soir. Plusieurs réunions d’automobilistes ont aussi été interrompues. Au total, plus de 200 personnes ont été expulsées et 60 amendées.

L’une de ces fêtes se tenait dans un refuge en forêt, selon un communiqué de la police dimanche. Une cinquantaine de personnes y prenaient part. Ce sont des riverains qui l’ont signalée aux autorités après avoir remarqué un grand feu peu après 19h30.

Plusieurs patrouilles ont été dépêchées sur les lieux. La fête a été immédiatement interrompue. Tous les participants ont été condamnés à une amende avant d’être renvoyés chez eux.

Rues fermées

À proximité, une fête à l’intérieur d’une propriété privée a aussi été stoppée vers 23h30. Une douzaine de personnes, qui y participaient, ont toutes reçu une amende. Pour mémoire, les mesures fédérales de lutte contre la propagation du coronavirus fixent une limite à cinq participants pour les réunions privées.

Ailleurs en ville, dans diverses rues et parkings, la police a constaté des regroupements d’automobilistes. Les agents de la police municipale ont contrôlé 78 voitures et ont demandé aux 149 occupants des véhicules de s’en aller. Afin d’éviter un nouvel afflux, la police a brièvement fermé certaines rues à la circulation.

ATS

7 commentaires
    Jean Revienpas

    Et aller, les réunion des débiles inconscients, égoïstes, irrespectueux et j’m’en foutistes, ça continue. La crétinerie humaine est bien sans limite. Les animaux ont bien de la chance car, au final, ils savent mieux vivre que nous.