Passer au contenu principal

HerrmannDessin du 22 avril

4 commentaires
    Gilles Hieron

    Ce que Hermann vous explique, c'est qu'il préfère une situation où:

    L'action du policier est filmée par des tiers, elle fait le tour du monde, certaines villes américaines subissent des émeutes avec les manifestants BLM qui crament les buildings, pillent les magasins, avec au final des centaines de blessés et des dizaines de morts.

    Le policier n'a pas droit à un procès équitable, parce que les mêmes commencent au début du procès des émeutes et menacent à nouveau de tout saccager si l'issue du procès n'est pas celle qu'ils veulent indépendamment de l'état de fait et du droit, avec même des politiciens démocrates qui incitent à la violence en disant qu'il faut la confrontation si l'issue n'est pas celle souhaitée.

    Les jurés apeurés pour leur intégrité physique et celle de leur famille décident d'une culpabilité en moins de 10 heures de délibérés sans poser de questions au juge sur les éléments alors que dans ce genre de procès les jurés prennent une ou deux semaines et posent une ribambelle de questions au juge sur les éléments, sur comment il faut les comprendre, sur les éléments de droit, etc.

    J'aurais préféré une situation où les caméras sur homme des policiers auraient suffit, les villes américaines seraient restées paisibles sans morts, sans blessés, sans destructions et sans pillages, le policier aurait eu droit à un procès équitable, avec des jurés qui sereinement en leur âme et conscience auraient pris une décision conforme à l'état de fait, dans un sens ou l'autre.