Passer au contenu principal

Ancien magistrat et sculpteurDescendu du siège de maire, Rémy Pagani crée des fauteuils

Il fut treize ans conseiller administratif en Ville de Genève mais possède d’autres talents que celui de la politique: on le savait écrivain, il est aussi designer.

Réalisée en marbre, «Tulipe» a la réputation d’être confortable.
Réalisée en marbre, «Tulipe» a la réputation d’être confortable.
DANY MALU
Il n’existe plus qu’un exemplaire de «Nénuphar».
Il n’existe plus qu’un exemplaire de «Nénuphar».
PHOTO: DANY MALU
Mise en situation d’un duo de «Tulipe» et d’un exemplaire de «1968».
Mise en situation d’un duo de «Tulipe» et d’un exemplaire de «1968».
PHOTO: DR
1 / 8

Qu’ont en commun une tulipe, un nénuphar et un héron? Outre le fait de convoquer à l’esprit de bucoliques paysages, les deux plantes aux délicates corolles et le gracile échassier prêtent leur nom à d’élégants fauteuils de bois ou de marbre. Et ces sièges fort réussis ne sont pas nés dans les usines d’un géant du meuble suédois adepte de nomenclature absconse, mais dans la cuisine de… Rémy Pagani! Si celui qui fut plusieurs fois maire de Genève nourrit depuis toujours une passion pour le design, il n’a dévoilé publiquement cette inclination que depuis lundi, à travers le site rpagani.art.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.