Passer au contenu principal

Pathologies chroniquesDes victimes d’AVC renoncent à aller à l’Hôpital

Comme au printemps, les hospitalisations pour cette pathologie ont diminué. Dans les cabinets, en revanche, la fréquentation est normale.

Au printemps, les HUG ont enregistré une baisse de 39% des admissions pour infarctus par rapport aux années précédentes.
Au printemps, les HUG ont enregistré une baisse de 39% des admissions pour infarctus par rapport aux années précédentes.
Enrico Gastaldello

«Les Urgences accueillent tous les patients. Il est important de ne pas attendre qu’un problème de santé urgent se détériore avant de consulter.» C’est le message publié vendredi par les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) sur les réseaux sociaux. En toile de fond de ce rappel, le spectre de la première vague de Covid-19, où les malades d’autres pathologies avaient renoncé aux consultations ou retardé des soins, n’osant pas appeler leur médecin traitant ni se présenter aux Urgences. Par peur de déranger, de surcharger le système de santé asphyxié ou d’être contaminé par le SARS-CoV-2. Le problème: des affections bénignes ont alors dégénéré en cas graves. En pleine deuxième vague, cette tendance se répète-t-elle?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.