Passer au contenu principal

Gratuité du dépistage à GenèveDes tests en hausse mais pas de ruée

La Confédération a annoncé qu’elle prendrait désormais en charge le coût des tests du Covid-19. Depuis plusieurs jours, les HUG accueillent entre 200 et 300 patients par jour pour cette analyse.

La tente installée devant les Hôpitaux universitaires genevois, de nouveau, ouverte pour accueillir les personnes désirant se faire dépister.
La tente installée devant les Hôpitaux universitaires genevois, de nouveau, ouverte pour accueillir les personnes désirant se faire dépister.
©Enrico Gastaldello

Ce mercredi, le Conseil fédéral annonçait qu’il prendrait désormais en charge le coût des tests du Covid-19, ceux qui permettent de déceler une contamination et également les tests sérologiques de détection des anticorps. La Confédération met ainsi fin à une inégalité de traitement car jusqu’à présent, dans certains cas, les analyses étaient prises en charge par les cantons et donc gratuites; dans d’autres, c’était l’assurance maladie qui assumait les coûts et donc souvent le patient, par le biais de sa franchise. Avec cette gratuité, on pouvait s’attendre à une ruée aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), centre de référence pour les tests. L’institution avait d’ailleurs prévu des renforts de personnel «et ils sont bienvenus», réagit Hervé Spechbach, médecin adjoint, responsable de l’unité des urgences ambulatoires aux HUG.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.