Passer au contenu principal

Face au coronavirusDes traces de pas remplacent la Geneva Pride

Malgré l’annulation de la Marche des fiertés, qui aurait dû se dérouler début juillet à Genève, l’association Geneva Pride a trouvé la formule pour faire entendre ses revendications.

Samedi en ville de Genève, l’association Geneva Pride s’est rendue visible malgré les contraintes sanitaires.
Samedi en ville de Genève, l’association Geneva Pride s’est rendue visible malgré les contraintes sanitaires.
DR

Elle était prévue pour le 4 juillet, mais la Marche des fiertés, qui se tient chaque année à Genève, a été annulée en raison du coronavirus. Pour les organisateurs et organisatrices, pas question, toutefois, de rester les bras croisés. «Les droits des personnes LGBTIQ+ sont trop importants, explique Linn Molineaux, coprésidente de l’association Geneva Pride. Il a fallu que nous trouvions un nouveau moyen de nous faire entendre et de rassembler.» Pour marquer le coup, tout en répondant aux mesures sanitaires, l’association a donc collé, dans la journée de samedi, 228 empreintes de pas et de nombreux slogans dans les rues de Genève.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.