Des déchets de plastique transformés en mobilier design

Impact Journalism DayAux Philippines, une décoratrice d'intérieur récupère des emballages pour en faire des meubles et des sacs.

La décoratrice d’intérieur Wilhelmina Garcia recycle le plastique et lui donne une seconde vie.

La décoratrice d’intérieur Wilhelmina Garcia recycle le plastique et lui donne une seconde vie. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cela fait des années que la décoratrice d’intérieur Wilhelmina Garcia essaie de résoudre le problème de la prolifération des déchets plastiques.

Des études récentes ont révélé que chaque année, près de huit millions de tonnes de plastique sont déversées dans les océans du monde entier. Un phénomène responsable de la destruction de la biodiversité marine et d’importants dommages économiques et environnementaux. Selon un rapport de l’ONG Ocean Conservancy, les Philippines sont l’un des principaux contributeurs au déversement de déchets plastiques dans les océans.

Garcia a fondé JunkNot Eco Creatives, une entreprise sociale qui crée des meubles, des sacs et d’autres accessoires à partir d’emballages plastiques surcyclés. Elle collabore avec la communauté de l’île volcanique de Taal, une destination touristique populaire au sud de Manille, dont les habitants tissent des cordes en plastique au centre des créations de la designer.

En plus d’offrir une alternative au problème des déchets plastiques, cette initiative fait vivre soixante travailleurs, dont la plupart sont des femmes au foyer sans revenus. En quelques années, cette communauté a réussi à mettre au point un système de ramassage des déchets plastiques, contribuant à réduire leur présence dans les voies fluviales. Certains habitants impliqués dans ce programme ont pu acheter des panneaux solaires pour éclairer leurs habitations, n’ayant pas d’électricité sur l’île.

Les créations de Garcia, souvent exposées, ont été saluées dans les Philippines et à l’étranger. La décoratrice espère commercialiser ses créations à plus grande échelle, afin d’élargir son projet et continuer à aider plus de communautés à lutter contre le problème du plastique.

Créé: 15.06.2018, 10h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

EVA

Samstag, 30. Dezember 2017
(Image: Claude Jaermann und Felix Schaad) Plus...