Passer au contenu principal

CoronavirusDes cas d'escroquerie liés aux crédits financiers

Le soutien financier aux entreprises frappées par la crise du coronavirus attire les fraudeurs. Dans le canton de Zurich, la police a repéré une trentaine de cas suspects sur les milliers de demandes de crédits d'aide.

Les autorités d'enquête évoquent notamment des cas présumés de faux dans les titres, voire de blanchiment d'argent.
Keystone

L'ordonnance du Conseil fédéral fédéral permettant l'octroi rapide de crédits et de cautions solidaires est entrée en vigueur fin mars. Après quelques jours seulement, plus de 6000 demandes de crédit correspondant à une somme totale de 500 millions de francs avaient été déposées dans le canton de Zurich.

Enquêtes pénales en cours

Dans une trentaine de cas, la police cantonale et le Ministère public zurichois soupçonnent que l'argent accordé a été utilisé à des fins frauduleuses, indiquent-ils mardi. Les autorités d'enquête évoquent notamment des cas présumés d'escroqueries, de faux dans les titres, voire de blanchiment d'argent.

Les crédits en question ont soit atterri sur des comptes privés, soit été transférés à l'étranger. Dans certains cas, ils ont aussi été utilisés pour rembourser des prêts privés sans aucun lien avec la crise du coronavirus. Les enquêtes pénales sont en cours.

(ats/nxp)