Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

États-UnisDes adeptes de QAnon attendent en vain le retour du fils décédé de JFK

Née en 2017, la mouvance QAnon tire son nom de messages énigmatiques postés par un certain «Q», censé être un haut fonctionnaire américain proche de l’ancien président Donald Trump.

«Signe extrêmement inquiétant»

AFP

5 commentaires
Trier:
    Pierre-Alain Gilliéron

    Le mouvement antivax est un des cousins de QAnon, il a réussi ici avec l’aide de l’UDC et de groupes d’extrême droite à convaincre beaucoup de gens qui étaient déjà borderline. Ensemble ils ont su exploiter le concept « c’est normal de se poser des questions », ils ont insufflé le doute à l’aide de choses vraies, comme la big pharma exploiteuse, les questionnements, normaux, de la science devant une maladie inconnue, parfois les erreurs et les hésitations, toutes aussi normales, des politiques. Une partie des habitants des sociétés « dites libres » était prête à entendre ce discours, car reléguée socialement et culturellement par le système. L’abstentionnisme dans les pays démocratiques à explosé depuis 30-40 ans, particulièrement chez les jeunes 18-30 ans, c’est ceux-là que l’on retrouve principalement dans ces mouvements, d’ailleurs c’est aussi ceux-là que l’on retrouve aux côtés d’un type comme Zemmour. Vous ajoutez les déçus et les aigris et vous obtenez une foule de gens au taquet pour mettre le feu à cette société qui bouffe votre « liberté ». Le truc que ces gens ne sont plus capables de voir c’est que ceux qui mènent ce combat ils ne le font pas pour préserver la liberté des autres, mais bien pour le pouvoir, avec quelques subtilités, genre on est les meilleurs, pas loin de la haine de l’autre, restons entre-nous avec tous les leviers économiques possibles (y compris la big pharma). Et si tu n’es pas d’accord avec ça on va convaincre la foule que c’est toi le néfaste.