Passer au contenu principal

Phénomène musical en centre-villeDéferlante K-Pop, quand la Corée fait danser Genève

La musique coréenne explose à l’échelle mondiale. En ville, des groupes de fans n’hésitent plus à partager leur passion avec le grand public.

 Vidéo: Frédéric Thomasset

Quand on les écoute parler, on a l’impression que tout le monde a déjà mis les pieds en Corée. La conversation est à peine entamée que les références réservées aux initiés fusent. «Moi je suis plutôt Gangnam avec mes tenues chics urbaines.» Soit. «Et moi plutôt Hongdae avec mon look sexy cute.» On prend note, on feint la compréhension avant de finalement demander. «Ce sont des quartiers de Séoul, bien sûr! Ils ont tous leurs styles associés.» Première leçon du jour et le show n’a même pas encore commencé.

Devant le bâtiment du Credit Suisse, à deux pas de la place de Bel-Air, Patricia, Júlia, Dafne, Andrea et Yonah s’affairent aux derniers préparatifs avant de se lancer. Réglage de l’enceinte, mise en place d’un petit périmètre réservé aux danseurs ou encore dernières consignes à la camerawoman, les membres du District Crew connaissent visiblement la chanson. «On a commencé à danser sur de la K-pop – musique contemporaine coréenne – en public en 2019. Depuis, on a eu le temps de se roder.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.