Passer au contenu principal

Les jardins familiaux 2/5Dans l’oasis tip-top de Klaus et Djina

Le couple d’octogénaires cultive sa parcelle à Bernex depuis 1973. On y fait les semis, les conserves, les repas entre amis «dans la joie».

Sur la parcelle, tout est organisé «tip-top». Chaque chose a une place bien précise, que ce soit la tondeuse cachée dans un coffre sur la terrasse ou les pinceaux pendus en rang d’oignons dans la remise. Djina bichonne les fleurs, Klaus les fruits et les légumes.
Sur la parcelle, tout est organisé «tip-top». Chaque chose a une place bien précise, que ce soit la tondeuse cachée dans un coffre sur la terrasse ou les pinceaux pendus en rang d’oignons dans la remise. Djina bichonne les fleurs, Klaus les fruits et les légumes.
©Pierre Albouy

Au-dessus du toit ondule un drapeau suisse peuplé de fleurs et de papillons qui annonce la couleur: ici, le ton est au bucolique heureux. Ponctué de quelques blagues de l’hôte: «À propos de drapeau, savez-vous pourquoi celui de Genève est le plus parfait? Parce qu’il se compose de la clé de la cave à vin et d’une moitié de poulet!» Klaus Dietrichs et sa femme Djina, 84ans et 80ans, possèdent une parcelle de 300 m2 dans le plus grand des jardins familiaux de Genève, à Bernex.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.