Passer au contenu principal

CultureLe Zurich Film Festival craint pour son avenir

La Confédération prévoit d'exclure les conventions de prestations avec des manifestations telles que le Zurich Film Festival. Les autorités zurichoises montent au créneau.

Les responsables du Zurich Film Festival, Nadja Schildknecht et Karl Spoerri, bénéficient du soutien du Conseil d'Etat.
Les responsables du Zurich Film Festival, Nadja Schildknecht et Karl Spoerri, bénéficient du soutien du Conseil d'Etat.
Keystone

A une semaine de l'ouverture du 15e Zurich Film Festival (ZFF), le gouvernement zurichois vole au secours de la manifestation face à l'abandon des subventions de la Confédération. Le Conseil d'Etat dénonce une «attaque» contre le ZFF.

Le groupe «Neue Zürcher Zeitung», éditeur du journal éponyme, est depuis 2016 l'actionnaire majoritaire du festival. Or dans la section «encouragement du cinéma» du message culture 2021-2024 de la Confédération, actuellement en consultation, il est prévu d'exclure «les conventions de prestations avec des entreprises à but lucratif ou avec des entreprises et des institutions appartenant à des entreprises à but lucratif ou qui sont sous l'influence de telles entreprises».

Contributions à des projets possibles

Les entreprises et les institutions à but lucratif ne sont donc plus éligibles aux contributions d'exploitation, est-il précisé dans le rapport explicatif destiné à la consultation. Elles peuvent en revanche continuer à bénéficier de contributions à des projets.

«Le gouvernement zurichois s'oppose à l'attaque planifiée contre le Zurich Film Festival», déclare la ministre socialiste en charge de la culture Jacqueline Fehr, dans un communiqué diffusé jeudi. La conseillère d'Etat s'étonne que malgré l'apport jugé positif des festivals de cinéma, la deuxième plus grande manifestation du genre en Suisse (après Locarno) soit placée dans une situation «défavorable». L'importance du ZFF dépasse les frontières cantonales, est-il rappelé.

En outre, après la prise de participation du groupe Neue Zürcher Zeitung, les statuts du festival ont été adaptés afin que la transparence de sa structure et la bonne utilisation des fonds publics soient garanties, souligne le gouvernement zurichois. Cette modification a été effectuée de concert avec la ville et le canton.

Subventions depuis 2006

Le ZFF reçoit des subventions de la Confédération depuis 2006. Le montant pour la période 2017-2020 est de 250'000 francs par an, mais il n'a pas été versé l'an dernier, car les informations financières fournies n'étaient pas assez transparentes aux yeux de l'Office fédéral de la culture (OFC).

Cela a en revanche été le cas cette année, car les structures ont été adaptées comme le demandait l'OFC, a indiqué à Keystone-ATS Fabienne Kipfer, porte-parole du ZFF. Le budget 2019 atteint 7,8 millions de francs et le «taux d'autofinancement» annoncé est de 90%. La ville et le canton de Zurich soutiennent également l'événement.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.