Passer au contenu principal

Yasmina Reza nous dit «Heureux les heureux»

Il s’agit cette fois d’un roman, dont chaque chapitre se voit centré sur l’un des personnages. Mais tous, en fait, se connaissent plus ou moins.

Yasmina Reza, il y a quelques années.
Yasmina Reza, il y a quelques années.
Tom Maelsa / DDP

Il existe un phénomène Yasmina Reza. Comment se fait-il que cette femme très médiatique reste l’auteur(e) d’une seule œuvre? Car enfin, il faut bien l’admettre. A part «Art», joué sur les plus grandes scènes du monde et qui remonte tout de même à 1994, il n’y a vraiment pas grand-chose à retenir de sa production ultérieure. «Le pique-nique de Lulu Kreutz» n’était pas terrible. «Une pièce espagnole» vraiment terrible. Avec «Une désolation», tout était dit dans le titre. Et on pourrait continuer comme ça longtemps.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.