Passer au contenu principal

Vingt ans de Confiture antidépressive, ça se fête…

Sur la scène rénovée du CACG Voltaire, Philippe Cohen et Gaspard Boesch donnent tout pour leur Compagnie.

A contre-emploi devant ce mur des lamentations, Philippe Cohen et Gaspard Boesch sont plus bouffons que sinistres dans leurs «Déprimes d’assurances».
A contre-emploi devant ce mur des lamentations, Philippe Cohen et Gaspard Boesch sont plus bouffons que sinistres dans leurs «Déprimes d’assurances».
OLIVIER VOGELSANG

L’histoire commence en 1996, quand une amitié se scelle sur cette affinité: Philippe Cohen, Gaspard Boesch, Brigitte Rosset, Sara Barberis et Antony Mettler ont en commun d’être comédiens, sans trouver à Genève de scène adaptée à leur humour. Peu enclins au théâtre intello, les joyeux drilles ne se démarquent pas moins de la farce graveleuse. Ils fondent alors à leur image de lettrés irrévérencieux une association artistique à but non lucratif. Ainsi naît Confiture, «la Compagnie qui étale la culture!» Et qui, de par sa condition nomade, devra s’étaler elle-même d’un bout à l’autre de la ville.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.