Un trio d’artistes fête par l’abstraction les trois ans d’Artdynasty

Art contemporainLa galerie a réuni une Suissesse, un Russe et un Géorgien autour des thèmes du silence et de la plénitude.

Le «Cube» vu par le Russe Gleb Skubachevsky.

Le «Cube» vu par le Russe Gleb Skubachevsky. Image: Gleb Skubachevsky

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Faire dialoguer les médiums et les pays. Voilà ce qui constitue l’ADN d’Artdynasty depuis sa fondation, en 2015, sur sol genevois par un collectionneur géorgien. Pour marquer son troisième anniversaire, la galerie sise à la Grand-Rue a donc réuni des peintures de la Fribourgeoise Christine Gaillard, des photos du designer géorgien Zurab Arabidze et des tableaux en relief du plasticien russe Gleb Skubachevsky. Sous l’intitulé «Silence et plénitude», les trois artistes proposent des univers abstraits très différents, lesquels se rejoignent dans l’impression de sérénité et d’harmonie qu’ils dégagent.

Sur de hauts formats, Christine Gaillard travaille l’huile par petites touches pastel, de façon très introspective. Sous les caresses répétées de son pinceau se forment des paysages méditatifs qui évoquent tantôt un ciel d’été, tantôt un paisible étang ou un plafond d’église. À ces panoramas sereins répondent les clichés minimalistes de Zurab Arabidze, rappelant également l’éther, dans une version plus futuriste et assez kitsch: une aura illumine le centre des photos, comme le ferait un coucher de soleil ou une soucoupe volante.

Plus intéressantes sont les œuvres de Gleb Skubachevsky. Le jeune Moscovite réalise des pièces fort ludiques en trois dimensions, collant sur la toile de graciles tentacules de papier qui ondoient comme un parterre d’anémones de mer. Lorsque leurs dimensions le permettent, ces peintures, souvent monochromes, sont accrochées au mur et projettent alors sur la paroi des ombres de prairies marines. Les plus volumineuses d’entre elles se voient installées au sol. Leur forme très géométrique, surmontée d’une chevelure organique, suscite l’envie d’y plonger la main.


«Silence et plénitude» Jusqu’au 23 février à la galerie Artdynasty, 23, Grand-Rue. Informations: www.artdynastygallery.com

(TDG)

Créé: 13.12.2018, 20h06

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: le congé accordé aux femmes par la Ville fait débat
Plus...