Passer au contenu principal

Le tour d’un dada en 80 000 vinyles

Banquier privé, mélomane et mécène, Guy Demole a créé chez lui un havre où les raretés triomphent.

Guy Demole dans les étages enfouis de sa demeure de Cologny. C’est ici, à l’abri de tout danger, que se déploie l’essentiel d’une collection stupéfiante de vinyles. Ils sont 80 000 en tout et ils meublent dans un ordre absolument cartésien chaque recoin de cet espace miraculeux. Avec 60 000 albums, le jazz occupe la plupart des rangées. Le restant est consacré à la musique classique.
Guy Demole dans les étages enfouis de sa demeure de Cologny. C’est ici, à l’abri de tout danger, que se déploie l’essentiel d’une collection stupéfiante de vinyles. Ils sont 80 000 en tout et ils meublent dans un ordre absolument cartésien chaque recoin de cet espace miraculeux. Avec 60 000 albums, le jazz occupe la plupart des rangées. Le restant est consacré à la musique classique.
STEEVE IUNCKER-GOMEZ

Pour se rapprocher du trésor, il faut faire tout d’abord le deuil des coteaux de Cologny, délaisser la vue imprenable qui s’offre au visiteur et qui porte loin sur le lac et ses environs. Oublions donc ce que nous avons aperçu à travers la terrasse et les baies vitrées de la maison dont on vient de franchir le seuil: il faut suivre le maître des lieux, Guy Demole, qui accueille avec une boisson rafraîchissante – très bienvenue par une journée caniculaire – et qui nous conduit vers les étages enfouis de sa demeure. Posée et retenue, l’excitation qu’on devine en filigrane chez l’hôte nous fait comprendre que le spectacle auquel nous allons assister sous peu nous laissera sans mots. Et il en sera ainsi. Après avoir dévalé une rampe étroite d’escaliers et s’être faufilé dans un couloir serré, on atteint LA pièce.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.