Le «Titanic» prêt à embarquer à Palexpo

GenèveDans la Halle 7, une foule d’objets authentiques permettent d’imaginer l’ambiance à bord.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Prêt pour l’embarquement? Depuis ce vendredi 10 octobre et jusqu'au 21 décembre prochain, la Halle 7 de Palexpo accueille la vaste exposition Titanic. Jeudi, à quelques heures de l’ouverture, on s’affairait encore autour du fameux grand escalier, reconstitué d’après les plans originaux. Ailleurs, des cabines de 1re et de 3e classe reproduites à l’identique attendaient un dernier coup d’aspirateur. Plus loin, un faux iceberg achevait de réfrigérer l’une des dernières salles de l’expo.

Authentiques, eux, et remontés de l’épave du navire gisant à près de 4000 mètres de profondeur, près de 300 objets ont été judicieusement placés le long d’un parcours conçu comme une immersion dans le célèbre paquebot disparu. Photos et documents d’époque donnent l’occasion de s’imprégner de l’ambiance qui régnait à bord du fleuron de la compagnie White Star Line. Des projections vidéo expliquent par ailleurs dans le détail les circonstances du naufrage.

Focus sur les Suisses

On entre dans l’exposition Titanic en découvrant l’identité des passagers suisses qui avaient pris place à bord. Un avocat, un banquier, un étudiant, des paysans, des domestiques, des commerçants, du personnel de cuisine. Au total, 27 personnes, dont un enfant de 4 ans. Pertinente, la scénographie symbolise chaque personne ou groupe de personnes par ses bagages. Des valises en carton pour le couple Joseph et Joséphine Arnold, humbles voyageurs logés en 3e classe. Une malle cabine élégante avec ses initiales pour le colonel Alfons Simonius, président de la Société de banque suisse, confortablement installé en 1re classe.

«Ce ne sont pas leurs vrais bagages, bien sûr. Ceux-ci ont coulé durant le naufrage. Mais il s’agit d’objets vintage datant véritablement du début du XXe siècle», explique la Genevoise Raphaèle Gygi, scénographe en charge des deux salles consacrées aux passagers helvétiques. «Je me suis renseigné sur l’époque. Ce qui m’intéresse, c’est l’être humain, les histoires de vie de ces gens, pourquoi ils avaient entrepris ce voyage à bord du Titanic

Une grande carte de la Suisse reproduite sur un panneau permet de visualiser la provenance de ces voyageurs, originaires des quatre coins du pays, de Genève à Saint-Gall, en passant par le Valais, Neuchâtel, Bâle, Zurich ou le Tessin. «On a aussi symbolisé leur statut: rescapé ou disparu.»

Témoignages émouvants

Sur les murs, des reproductions d’articles de journaux romands de l’époque replongent le visiteur dans la catastrophe. Le Courrier du Val-de-Travers offre notamment le témoignage de Marie Jerwann, une survivante neuchâteloise. Le plus émouvant? Peut-être bien ces fac-similés des textes de cartes postales envoyées par les passagers quelques jours avant le drame. A son fils Will, Margaretha Frölicher écrit ceci: «Pense à nous, et espère comme nous que nous arriverons en pleine forme à New York mardi prochain»…

Créé: 10.10.2014, 14h59

Pratique

«Titanic - L’exposition», Palexpo (Halle 7), du 10 octobre au 21 décembre. Tous les jours de 10 h à 19 h. Dernière entrée dans l’expo avant 18 h.
Billets: Ticketcorner et Fnac.
www.titanic-expo.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Jeanne Calment est bien la doyenne de l'humanité
Plus...