Passer au contenu principal

Les CréativesSortir de la spirale des tournantes

Antea Tomicic monte «Le prénom a été modifié», de Perrine Le Guerrec, dans un souterrain qui sent le viol.

Trois acteurs donnent voix à la victime d’un viol collectif.
Trois acteurs donnent voix à la victime d’un viol collectif.
Juan Carlos Hernandez

L’attention déjà accaparée par les scandales de viols qui défraient la chronique, les festivaliers se laissent conduire au troisième sous-sol de la Maison des associations. Couloirs sans fin, escaliers sordides, jusqu’à la catacombe en béton où se joue «Le prénom a été modifié», qu’ils sont venus voir de leur plein consentement. Autour d’un espace vide, des chaises s’alignent le long des murs. Aucun corps n’occupera la scène ainsi dégagée. L’innommable auquel le public aura bien voulu se confronter sera répercuté entre ses propres rangs, par trois comédiens – Delphine Horst, Maroussia Pourpoint et Xavier Loira. Deux femmes, mais un homme, aussi, pour excaver, une petite heure durant, le vécu d’une adolescente violée plus de 20 fois coup sur coup dans le ventre de sa cité.

Pour écrire ce texte, en 2014, la Parisienne Perrine Le Guerrec s’est plongée dans le fameux «procès des tournantes», qui, de nombreuses années après les faits, acquittait la plupart des prévenus, condamnant les autres à une peine légère. Pour Nina, la victime, elle a ensuite inventé une langue, incisive et poétique, corrosive et pathétique, capable de rendre cette expérience qu’elle assimile à une mise à mort, suivie d’une seconde, en salle d’audience, où on la «fait tourner» encore. La troisième fois, devant nous autres spectateurs, elle apparaît désormais comme une martyre, comme la sacrifiée des «futurs pères de famille».

«Le prénom a été modifié» Maison des associations, sa à 19h, di à 17h, www.lescreatives.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.