Un petit ramoneur vient chanter à la Cité Bleue

SpectacleLa compagnie Opéra-Théâtre adapte un classique pour enfants de Benjamin Britten. Apport du public bienvenu.

Une scène extraite du «Petit ramoneur» (répétitions). À découvrir de vendredi à dimanche à la Cité Bleue.

Une scène extraite du «Petit ramoneur» (répétitions). À découvrir de vendredi à dimanche à la Cité Bleue. Image: Isabelle Meister

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pas de bol pour le petit Sam. Parce qu’il est pauvre et menu, le voilà condamné à se glisser dans les cheminées les plus étroites afin de les nettoyer. Apprenti ramoneur, le gamin va se retrouver coincé dans un conduit. Heureusement pour lui, d’autres mômes, mieux nés, vont le tirer de ce mauvais pas et l’aider à échapper à ses maîtres… Du Dickens? Presque. Car cette histoire-là se déroule à son époque, en Angleterre, dans le Suffolk, en 1810.

En réalité, «Le petit ramoneur» a été imaginé il y a tout juste septante ans par Benjamin Britten, sur un livret écrit par Éric Crozier. Grand classique de l’opéra pour enfants, l’œuvre a été conçue dans le but de familiariser les juniors avec l’art lyrique. De nos jours, une compagnie genevoise poursuit le même objectif. Depuis trente ans, Opéra-Théâtre propose aux jeunes de participer à des productions professionnelles en leur offrant des pièces dont les sujets et la durée sont adaptés à leur âge.

Accessible à tous

Autant dire que cette pièce, Michèle Cart ne l’a pas choisie par hasard. «Le petit ramoneur» correspond complètement à notre vocation, à savoir rendre l’opéra accessible à tous», explique la metteuse en scène genevoise, qui propose l’opus de Britten à la Cité Bleue de vendredi à dimanche. Le rôle-titre y est tenu par le petit Félix Giorgis, bientôt 8 ans, entouré de jeunes âgés de 7 à 19 ans. «Préparés par Magali Dami, ils sont tous issus de la Maîtrise du Conservatoire populaire, avec laquelle nous collaborons régulièrement depuis 2013. L’expérience du chant, ils l’ont. Certains avaient déjà travaillé avec moi au niveau scénique. Pour d’autres, c’était tout nouveau.»

Depuis le 18 août, les jeunes acteurs-chanteurs d’Opéra-Théâtre se sont investis dans la préparation du spectacle. «Leur dernière semaine de vacances, avant la rentrée, ils l’ont passée à répéter. Tous leurs jours de congé y sont ensuite passés. Un travail intensif sur une courte période, qui leur a permis de se mettre dans la peau d’acteurs d’une troupe et de créer un bel esprit d’équipe.»

Mélangeant des rôles d’adultes et d’enfants, de professionnels et d’amateurs, «Le petit ramoneur» comprend aussi dans sa distribution les plus capés Eva Fiechter (dans le rôle de Rowan), Marie Hamard (Miss Baggott), Anthony Paccot (Bob et Tom) et Oscar Esmerode (Clem et Alfred). La direction musicale, elle, est assurée par Arsène Liechti.

Avec un sujet se déroulant au XIXe siècle, «Le petit ramoneur» reste-t-il d’actualité? «Tout à fait, estime Michèle Cart. Il y a encore beaucoup d’enfants dans le monde qui sont obligés de travailler dès leur plus jeune âge. Dans des mines, dans des fabriques d’habits, dans des plantations… L’histoire de Sam n’est malheureusement pas que fiction.»

Opéra interactif

Particularité de l’opéra présenté ce week-end à la Cité Bleue: son interactivité. «Le public peut participer aux représentations. Benjamin Britten avait imaginé son spectacle dans ce sens.» Concrètement, «Le petit ramoneur» comporte quatre pièces qui peuvent être chantées à l’unisson par les acteurs et les spectateurs. Les partitions et la musique des quatre chants sont disponibles sur le site d’Opéra-Théâtre. «On peut les télécharger et les écouter avant de venir les répéter, une heure avant le spectacle, puis les chanter lors de deux représentations dédiées, samedi et dimanche.» Une manière originale de prolonger le plaisir.

«Le petit ramoneur». Du 13 au 15 septembre, Cité Bleue, 46, av. de Miremont. Ve 19h, sa 17h, di 11h et 17h. Participation du public sa et di 17h. Rens: www.opera-theatre.ch

Créé: 11.09.2019, 14h26

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après les frappes iraniennes sur l'Arabie saoudite
Plus...