Le Loup vous réserve une place au paradis

Théâtre de rueLa compagnie Les 3 points de suspension organise un rallye urbain entre humour et doute métaphysique. Journal de bord.

«Looking for Paradise», une chasse au trésor dans l’espace urbain et l’inconscient collectif qui affûte notre aptitude à la perplexité.

«Looking for Paradise», une chasse au trésor dans l’espace urbain et l’inconscient collectif qui affûte notre aptitude à la perplexité. Image: ERIC JEANMONOD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Allez les p’tits loups, on choisit son camp: les croyants à droite, les non-croyants à gauche!» ordonne le trio à torse nu et jupe hawaïenne. Sous la bruine, les quatre-vingts inscrits à l’expérience Looking for Paradise s’exécutent, en se répartissant somme toute assez équitablement. A ce stade du parcours, ils ont compris qu’à moins d’une obéissance scrupuleuse, ils ne goûteront pas aux nectars de l’Olympe. Que ceux-ci revêtent la forme d’un yaourt à la mangue, distribuée un peu plus tard, au terme d’une séance d’hypnose collective, ou celle de la redoutable démonstration que voici: en effectuant son tri sélectif, en se brossant les dents chaque matin, en s’échinant sur le bouton d’un ascenseur occupé, chacun nourrit sa petite croyance ordinaire, plus ou moins assumée. «Si t’as honte, tu te mets au fond», consent, tolérant, l’un des neuf membres de la compagnie haut-savoyarde Les 3 points de suspension, qui préside à l’«initiation neurologique» censée vous octroyer une place au paradis.

Activer sa glande pinéale

Deux heures plus tôt, les participants s’étaient docilement rendus à l’adresse secrète que cette équipe de saltimbanques incitateurs à tourner en rond leur avait indiquée par SMS. Ils avaient respecté la consigne consistant à transmettre l’enveloppe reçue à un ange stationné au bout du pont, et adopté le renard empaillé qui devait leur servir de GPS. Ils avaient sans coup férir vu décapiter le canard géant qui se proposait de les conduire en limousine sur le flamboyant chemin des désirs. Sans broncher sous leur collier de fleurs, ils avaient accueilli l’idée que les sacs-poubelle pouvaient s’adonner à une danse rituelle sur le bitume, qu’un mangeur de banane pouvait jouir du don d’ubiquité, ou qu’un arbre pouvait livrer le code d’une valise. Entre bien d’autres fécondes et astucieuses incongruités!

Tant de soumission au nom de quoi, demanderez-vous? Réponse: de la stimulation de sa glande pinéale. Tel est en effet l’aboutissement promis de ce pèlerinage tracé maintes fois déjà sur les routes de France et de Navarre, mais adapté aujourd’hui sur mesure à l’Opération Loup. Selon un protocole puisant aussi bien dans le télévangélisme que dans les sciences cognitives, la déambulation induira chez les ouailles de la mélatonine à gogo. Avec, devant toute chose, le détachement ironique dont la bande de Nicolas Chapoulier, Antoine Frammery, Anthony Revillard et autres Floriane Facchini ont l’impénétrable secret.

Après avoir assisté à une aurore boréale en guise de conclusion, le fidèle sent bien l’hormone du plaisir ruisseler de son épiphyse. Mais par quelle magie? En nous prouvant par l’absurde que nos êtres sont constitués à 99,9% de vide et que la réalité n’est qu’un inconsistant millefeuille, Les 3 points de suspension réussissent le tour de force de nous réconcilier tout en douceur avec notre ignorance. Grâce notamment aux ressorts de l’inconscient, «vous en savez bien plus que vous savez que vous savez», rassurent-ils. Sous les traits de gourous, d’animateurs, de psys ou de techniciens marketing, les joyeux drilles nous enjoignent à la perplexité permanente. Et nous révèlent au gré d’une balade que scelle le rigoureux pacte entre l’artiste et son public qu’ils possèdent à eux tous au moins 0,1% de talent.

«Looking for Paradise-Opération Loup» Th. du Loup, jusqu’au 15 oct. (rencontre avec la Cie sa 14 à 11 h), rés. indispensable au 022 301 31 00, www.theatreduloup.ch

Créé: 05.10.2017, 18h23

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La débâcle du PLR
Plus...