Passer au contenu principal

Tout publicCe diable de Porras réveille «L’histoire du soldat»

Am Stram Gram reprend le chef-d’œuvre de Stravinski et Ramuz créé en 2003 par l’honoré Teatro Malandro.

Imaginés par Ramuz et Stravinski, rendus vivants par Omar Porras, le Soldat (Joan Mompart) et le Diable (Porras «himself») dans leurs quêtes contraires.
Imaginés par Ramuz et Stravinski, rendus vivants par Omar Porras, le Soldat (Joan Mompart) et le Diable (Porras «himself») dans leurs quêtes contraires.
ELIZABETH CARECCHIO

On l’a crié sur tous les toits, 2014 fut pour Omar Porras l’année de la consécration. Une prestigieuse récompense nationale, une nomination à la tête d’un théâtre lausannois de renom, une monographie dédiée à son œuvre et un gros succès public: le créateur du Teatro Malandro atteignait le faîte de la gloire.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.