Passer au contenu principal

ThéâtreAprès Avignon, la Suisse met le cap sur Edimbourg

Pro Helvetia a adoubé les trois productions qui hisseront les couleurs de la Suisse au festival Fringe, dès le 2 août.

Le succès de la Sélection suisse en Avignon donne des ailes à Pro Helvetia. Alors qu’une poignée d’artistes romands et alémaniques cartonnent ces jours dans la bouillonnante cité des papes, la fondation vise un marché encore plus international. Du 2 au 25 août, trois productions partiront à la conquête du célèbre Edinburgh Festival Fringe.

«La Sélection suisse en Avignon ouvre de nombreuses portes aux artistes sur le marché francophone. Cette année encore, nous avons gagné en visibilité, relève Felizitas Ammann, responsable danse, et théâtre par intérim, chez Pro Helvetia. En revanche, nous constatons qu’il y a peu de programmateurs internationaux.» Le Fringe, le plus grand rendez-vous mondial dédié aux arts de la scène, devrait donc permettre aux compagnies suisses d’arpenter de nouveaux territoires.

Qui sera du voyage dans la capitale écossaise? Les murs du Summehall, lieu partenaire, accueilleront «21», installation de Mats Staub (passée par Vidy l’an dernier) sondant les souvenirs de 200 personnes. Autre proposition étonnante: «8:8», performance pour huit spectateurs imaginée par le collectif Mercimax. Enfin, Daniel Hellmann (lui aussi passé par Vidy) et Anne Welenc abordent le vécu des travailleurs et travailleuses du sexe dans le diptyque «Traumboy» et «Traumgirl».

Un constat: les artistes adoubés sont Zurichois. Favoritisme? «Non, c’est un hasard, répond Felizitas Ammann. Il a été difficile de trouver des propositions qui répondent aux critères.» À savoir des spectacles qui peuvent se jouer en anglais ou avec très peu de texte. Sans oublier les contraintes techniques: formes plutôt courtes (une heure) pour entrer dans les créneaux, montage et démontage rapide, etc.

Cette première Swiss Selection Edinburgh servira de ballon d’essai. «Nous nous sommes déjà engagés pour 2020 car il faut s’inscrire bien à l’avance. Mais nous ferons une évaluation à l’issue de l’expérience de cet été.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.