Andrea Novicov rêve d’un jardin des délices

NominationLe magistrat en charge de la culture a nommé mardi le successeur de Valentin Rossier à la tête du Théâtre de l’Orangerie.

Le metteur en scène Andrea Novicov dirigera l’Orangerie.

Le metteur en scène Andrea Novicov dirigera l’Orangerie. Image: CHRISTIAN LUTZ

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ainsi s’achève la saison dite «des nominations»: avec l’installation du metteur en scène Andrea Novicov sur le trône de l’Orangerie. Sur dix-neuf dossiers de candidature reçus depuis juillet, le chef du Département de la culture et des sports, Sami Kanaan, a décidé de s’aligner sur le choix de sa commission de préavis composée de quatre experts. L’heureux élu régnera sur le théâtre d’été dès 2018, pour une période de trois ans, renouvelable deux fois.

Le pedigree de notre homme? L’ascendance de cet éclectique né au Canada en 1958 mêle des origines multiples – slaves et latines pour aller vite. Formé à l’Ecole Dimitri dans le Tessin, il a perfectionné sa formation en Espagne et au Portugal avant de s’amarrer un temps en Italie. La vingtaine de spectacles créés avec la compagnie Angledange qu’il fonde en 1995 l’amène à diriger le Théâtre populaire romand à La Chaux-de-Fonds de 2008 à 2013. Volubile et débridé, l’artiste aujourd’hui domicilié à Genève se démarque par une approche très ouverte et pluridisciplinaire du répertoire tant classique que contemporain. Adepte du travail collectif et de l’écriture de plateau, il n’hésite pas à convoquer dans ses productions les thèmes sociétaux du moment.

Justement. Alors que la saison en cours du Théâtre de l’Orangerie ne s’achèvera, elle, qu’à la fin du mois, Andrea Novicov – régulièrement programmé à l’ombre de la mare aux grenouilles –, nous expose de son accent chantant le projet artistique que le magistrat a eu l’heur de retenir.

«J’ai de belles idées pour ce théâtre à la situation unique, au beau milieu d’un parc»

«Je suis évidemment très heureux, rigole-t-il en préambule, sinon je n’aurais pas postulé! Surpris? Non, j’ai de belles idées pour ce théâtre à la situation unique, au beau milieu d’un parc; et la ville, pour une fois, est apparemment d’accord avec moi!» Passionné par la «question de l’homo sapiens dans son environnement», Andrea Novicov entend faire de l’Orangerie un «jardin des délices multisensoriel, mêlant arts de la scène, arts visuels, botanique et gastronomie». «J’ai le sentiment que l’acte théâtral ne sait pas quoi faire de la préoccupation écologique, explique-t-il, comme si la scène, très anthropocentrique par définition, n’arrivait pas à suivre le dossier de l’environnement». Aussi le sylphe nouvellement couronné, ce Puck des temps modernes, aspire-t-il à remettre l’écosystème au milieu du plateau.

Que l’Orangerie se dédie à repenser le rapport du théâtre à la nature, le cadre semble indiqué. Le nouveau directeur y conservera-t-il l’équipe mise en place par Valentin Rossier? «Je n’ai pas encore préparé le terrain pour la suite, admet-il: tout commence aujourd’hui!»

Théâtre de l’Orangerie www.theatreorangerie.ch, www.angledange.ch

(TDG)

Créé: 12.09.2017, 13h22

Articles en relation

Scène de ménage torride à l’Orangerie

Théâtre Pietro Musillo met en scène une excellente version de «Fool for love», magnifique huis clos de Sam Shepard. Plus...

Trois petits cochons jouent les rats de bibliothèque

Théâtre A l’Orangerie, le grand méchant loup est de retour dans une version revisitée du conte, écrite par Noëlle Revaz. Plus...

Prises de bec en série signées Woody Allen

Théâtre de l'Orangerie Sept comédiens jouent les couples d’un film qui sonna le glas de celui du cinéaste et de l’actrice Mia Farrow. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort du chef mafieux Toto Riina
Plus...