Passer au contenu principal

La Teuf donne de la voix pour ses 10 ans

Vendredi, la chanson à texte a propulsé le Bateau Genève jusqu'au cœur de la nuit.

Surtout des gars, la petite quarantaine charpentée, blancs, hétéros, adeptes du poil au menton et de la fringue déglinguée: voilà croqué à gros traits l’équipage du Bateau Genève, vendredi soir, sur le pont pour fêter en chantant les 10 ans de l’association musicale La Teuf. L’équipage y compris les passagers, s’entend, puisque tout ce petit monde se confond dans une ambiance bon enfant, entonnant à l’unisson des ritournelles maintes fois partagées entre soi, lors de précédents concerts dans les bars, les soutes ou les piaules du cru.

Même Sami Kanaan, maire en goguette, y sirotait sa bière en dodelinant, dans la volonté – alliée à l’agréable – de soutenir ces troubadours d’une «musique francovivante». C’est dire, au-delà de son portrait-robot, que la faune rassemblée sur l’onde apparaissait plus conviviale qu’interlope.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.