La Wonder Woman pakistanaise se bat en burqa

TélévisionLa super-héroïne pakistanaise Burqa Avenger a fait ses premières armes dimanche soir sur une chaîne privée.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En plein ramadan, mois du jeûne musulman, où les chaînes de télévision rivalisent d’ingéniosité pour gonfler l’audimat, la chaîne privée GEO a lancé cette série d’animation très attendue centrée sur le personnage de Jiya, une institutrice qui se transforme pour devenir Burka Avenger (La vengeresse en burqa).

Mais contrairement à la Wonder Woman au charme magnétique et à la silhouette mise en valeur par un bustier serré, la «Vengeresse en burqa» cache son corps et son visage afin de préserver son anonymat. Dans la ville fictive de Hawalpur, la super-héroïne pakistanaise, une orpheline entraînée aux arts martiaux tel Karate Kid par un vieux maître, lutte conte l’ignorance et pour le droit des filles à l’éducation.

Les forces du mal sont incarnées par Vadero Pajero, un politicien corrompu qui avoue dans le premier épisode détourner l’argent destiné à la construction des écoles, et surtout Baba Bandook, un «faux magicien» à la barbe charbon et la tête coiffée d’un turban, pour qui les femmes «doivent rester à la maison et préparer le chapati», la galette de pain azyme traditionnelle.

Esthétique manga

Cette série d’animation en ourdou, langue nationale du Pakistan, géant de 180 millions d’habitants, mélange le mythe du super-héros à une esthétique manga, les dessins animés japonais, sur fond de musique traditionnelle, électro et rap.

Écrite par Haroon Rashid, star de la pop pakistanaise, Burka Avenger se veut d’une actualité brûlante dans ce pays musulman où plus de la moitié des jeunes filles ne sont pas inscrites à l’école, une situation décriée par la jeune militante Malala Yousafzaï, miraculée en octobre dernier d’une attaque des talibans.

Malala, 16 ans, avait livré début juillet un plaidoyer vibrant à l’ONU en faveur de l’accès à l’éducation, affirmant que «les crayons et les livres» constituaient les armes «les plus puissantes» contre l’extrémisme. «Les motivations derrière cette série sont nobles... C’est un bon message au moment où Malala Yousafzaï, des militantes pour l’éducation et des millions d’enfants qui vont à l’école tentent de prouver que le Pakistan est un terrain plus fertile pour l’éducation que le terrorisme», a écrit dimanche la féministe pakistanaise Riba Shah.

Pas si cool, la burqa?

«Mais est-il juste de prendre une burqa et de la rendre ‘cool’ auprès des enfants, de laver le cerveau de jeunes filles pour leur faire croire qu’une burqa vous donne du pouvoir alors qu’en fait elle vous en prive», a-t-elle ajouté sur son blog.

Les créateurs de la série font valoir que le personnage principal enseigne sans voile et ne porte la burqa qu’à l’occasion, pour lutter justement contre les forces hostiles à l’éducation et préserver son anonymat.

Maître en karaté, la «Vengeresse en Burqa» se veut aussi un clin d’oeil aux ninjas, ces experts des arts martiaux dont on ne voit que les yeux, comme les femmes en burqa.

(afp/nxp)

Créé: 28.07.2013, 17h29

Articles en relation

Au moins 41 morts dans un double attentat-suicide

Pakistan Un double attentat-suicide a fait au moins 41 morts et 150 blessés, dont 20 grièvement, vendredi au Pakistan, ont annoncé les autorités. Plus...

Neuf touristes étrangers abattus au Pakistan

fusillade Les victimes, tuées dans leur hôtel au nord du Pakistan, sont des alpinistes. Il s'agit de cinq Ukrainiens, trois Chinois et un Russe. Le guide pakistanais est mort lui aussi. Plus...

La rescapée Malala va raconter son histoire dans un livre

Pakistan Malala Yousafzai, rescapée d'un attentat des taliban, va raconter son histoire dans un livre qui sortira à l'automne, a annoncé jeudi une maison d'édition. Plus...

Au Pakistan, les jeunes préfèrent la charia à la démocratie

Enquête Les jeunes Pakistanais préfèrent une république islamique ou un gouvernement militaire à la démocratie, selon un sondage publié mercredi à un mois d'élections générales cruciales dans ce pays musulman. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus: le Salon des inventions de Genève reporté en septembre
Plus...