Tableau de la collection Gurlitt adjugé pour 2,73 millions

«Trésor nazi»Première à faire l'objet d'enchères, une œuvre de la collection de l'octogénaire allemand Cornelius Gurlitt, «Deux cavaliers à la plage» de Max Liebermann, a été vendue mercredi soir à Londres.

Le tableau «Deux cavaliers à la plage» (photo) de Max Liebermann a été adjugé mercredi 24 juin pour 1,865 million de livres (2,73 millions de francs) à Londres.

Le tableau «Deux cavaliers à la plage» (photo) de Max Liebermann a été adjugé mercredi 24 juin pour 1,865 million de livres (2,73 millions de francs) à Londres. Image: SOTHEBY'S

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Deux cavaliers à la plage», tableau de Max Liebermann datant de 1901, a été adjugé mercredi 24 juin pour 1,865 million de livres (2,73 millions de francs) par la maison Sotheby's à Londres.

L’œuvre a pulvérisé l'estimation initiale, qui était de 550'000 livres (800'000 francs). Cette toile de Liebermann est l'un des quelque 1600 tableaux, parmi lesquelles des oeuvres de Picasso, Manet et Chagall, trouvés en 2012 dans l'appartement munichois de Cornelius Gurlitt et dans sa villa de Salzbourg.

Décédé en mai 2014, Gurlitt tenait ce trésor de son père, le marchand d'art Hildebrand Gurlitt, qui s'était fait la spécialité de racheter à bon prix des oeuvres à des familles juives aux abois sous le IIIe Reich. De nombreuses oeuvres dénoncées par les nazis comme de «l'art dégénéré» avaient également été décrochées des musées allemands et vendues légalement par le Reich.

L'essentiel de la collection Gurlitt a été légué au Musée des Beaux-Arts de Berne. Un accord a par ailleurs été trouvé avant la mort de Cornelius Gurlitt avec l'Etat allemand concernant 590 œuvres environ, pour lesquelles les descendants des anciens propriétaires spoliés avaient un an pour se faire connaître et valoir leurs droits.

«Scène de tranquillité»

Richard Aronowitz, chef des opérations de restitution de Sotheby's pour l'Europe, a décrit le tableau de Liebermann comme «une scène de grande tranquillité et de joie dans la nature». «Cela contrebalance la grande tristesse et le traumatisme qui marquent l'histoire de cette œuvre», a-t-il dit.

La vente de mercredi proposait également le «Portrait de Gertrud Loew» de Gustav Klimt. L'oeuvre avait été abandonnée par la femme qui a servi de modèle lorsqu'elle a fui l'Autriche en 1939, après son annexion par l'Allemagne d'Hitler. Estimé à 18 millions de livres, ce portrait a été adjugé à 24,789 millions de livres (34,66 millions de francs). (ats-afp/nxp)

Créé: 25.06.2015, 06h37

Articles en relation

Stuttgart et Kassel veulent exposer la collection Gurlitt

Beaux-arts Les quelque 1500 œuvres du trésor controversé légué par Cornelius Gurlitt, ne sont toujours pas au Kunstmuseum de Berne. Plus...

Première vente d'une œuvre de la collection Gurlitt

«Trésor nazi» Mis en vente à Londres, le tableau du peintre juif allemand Max Liebermann «Deux cavaliers à la plage» est l'une des quelque 1600 toiles retrouvées dans l'appartement munichois de Cornelius Gurlitt. Plus...

Restitution d'une œuvre de Matisse volée par les nazis

Collection Gurlitt La famille du collectionneur Paul Rosenberg, dont sa petite-fille la journaliste Anne Sinclair, propriétaire du tableau de Matisse 'Femme Assise' va pouvoir en disposer. L’œuvre faisait partie du «trésor nazi» de Cornelius Gurlitt. Plus...

Héritage Gurlitt: la Cour d'appel de Munich tranchera

«Trésor nazi» La cousine du collectionneur Cornelius Gurlitt a été déboutée par le tribunal des successions de Munich. Il devra décider si la collection sera léguée au musée bernois ou non. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.