Six as du rire africain à la Cité Bleue

HumourLe 15 septembre, Antoine Maulini présente les artistes d’Afrik, Rire & Culture.

Le Camerounais de Marseille Saïdou Abatcha est la tête d’affiche de ce festival d’un soir.

Le Camerounais de Marseille Saïdou Abatcha est la tête d’affiche de ce festival d’un soir. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le spectacle sera mené à un train d’enfer par le maître de cérémonie genevois Antoine Maulini. À lui la responsabilité de lier entre eux les numéros des six invités du premier festival Afrik, Rire & Culture de Genève. Cette première édition est le fruit des efforts d’Angèle Monteleone, une Suissesse d’origine africaine qui aimerait faire connaître au public genevois les meilleurs comiques de la diaspora.

«Je suis mariée à un Fribourgeois, je vis à Genève, nos enfants sont métis, le multiculturalisme fait partie de ma vie», confie l’organisatrice d’Afrik, Rire & Culture. «L’humour est bien représenté dans la diaspora africaine en France, en Belgique et même en Suisse. La série TV de Paulin Tadadjeu Dadjeu «L’affaire de la minijupe» le prouve. Pour ma part, j’ai voulu réunir pour la première fois à Genève un plateau d’artistes africains encore inconnus ici. Ils ne joueront qu’un seul soir, dans une salle de 300 places. Si le public répond présent, on verra plus grand la prochaine fois.»

Angèle Monteleone a choisi de présenter un programme en deux parties. La première verra se succéder cinq artistes rompus à la discipline du stand-up, annoncés par Antoine Maulini. Devant des spectateurs bien chauffés, la seconde partie sera entièrement consacrée à la vedette de la soirée: Saïdou Abatcha. «Basé à Marseille, Abatcha est un comique mondialement connu», affirme Angèle Monteleone. «Originaire du Cameroun, il remplit les salles partout où le rire est à l’honneur, à Paris, Montreux ou Morges.»

La carrière française de ce quadragénaire commence très jeune au cinéma grâce à la réalisatrice Claire Denis, qui le fait tourner dans son film «Chocolat», présenté au Festival de Cannes en 1988. Mais ce magicien du langage a d’autres cordes à son arc. Dix ans plus tard, il remporte le Devos d’or du Festival du rire de Monnaie, ce bourg d’Indre-et-Loire dont le formidable Raymond Devos était citoyen d’honneur. Une récompense bien méritée, car Abatcha est lui aussi un as incontesté du jeu de mots. Cette virtuosité s’ajoute à une connaissance encyclopédique des proverbes africains, du plus sage au plus cocasse. Il jongle avec cette matière chatoyante et drôle, réchauffant au passage une langue française qui s’en trouve rajeunie.

Doyen des humoristes d’Afrik, Rire & Culture, l’irrésistible Saïdou Abatcha sera précédé par de plus jeunes talents. «Cécile Djunga, Julien Essome, Sacko Camara, Frédéric Bukolé et Jean-Claude Muaka auront chacun entre douze et quatorze minutes de plateau pour nous faire rire», annonce Angèle Monteleone. «DJ Vidy s’occupera de l’apport son. Les sujets abordés seront très variés», promet l’organisatrice. Les titres de leurs solos, dont ils donneront des extraits, sont éloquents: «One Man Chauve» pour Frédéric Bukolé, «One Man Costaud» pour Jean-Claude Muaka. Quant au benjamin de l’affiche, Sacko Camara, c’est «Pourquoi moi?». La réponse samedi à la Cité Bleue.

Samedi 15 septembre à 20 h à la Cité Bleue, rés. www.afrik-rire.com (TDG)

Créé: 14.09.2018, 10h05

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

L'accord sur le Brexit divise le gouvernement britannique
Plus...