En une semaine, Out of the Box abat les cloisons

FestivalLa Biennale des arts inclusifs vit sa 4e édition jusqu’à dimanche. Cent vingt artistes sont attendus à Genève.

Le «Happy Island» de La Ribot se joue ce mardi à 20h au Grütli.

Le «Happy Island» de La Ribot se joue ce mardi à 20h au Grütli.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Qui dit programmation inclusive entend valorisation des créateurs en situation de handicap. Telle est depuis huit ans la mission de la biennale Out of the Box, à Genève. En découlent non seulement une affiche de propositions en lien avec la problématique, mais aussi des mesures d’accessibilité prévues pour les malentendants, les malvoyants ou les personnes à mobilité réduite.

Encore au menu cette semaine, l’exposition, à la galerie Andata-Ritorno, des dessins de la Jurassienne Monique Mercerat, atteinte d’une malformation congénitale. Une conférence sera donnée dimanche par Lucienne Peiry, spécialiste émérite de l’art brut, et Jacques Berchtold, directeur de la Fondation Bodmer qui exhibe en ce moment des carnets manuscrits. Des spectacles de danse, au Grütli, interrogeront la discrimination sociale et déboucheront sur une soirée festive où chacun aura sa propre chorégraphie à exécuter. Rayon théâtre, Emmanuelle Laborit, reine des sourds, révèle sa nouvelle création, «Dévaste-moi». Des œuvres d’art contemporain se visitent enfin à l’aveugle à la Villa Dutoit. Bref, tout le monde dehors!


«Out of the Box» Jusqu’au 26 mai, programme complet sur www.biennaleoutofthebox.ch (TDG)

Créé: 21.05.2019, 18h49

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un arbre s'abat au cimetière des Rois
Plus...