Salva Sanchis à l’équilibre entre art et intuition

DanseLe chorégraphe et danseur espagnol revient avec sa toute dernière pièce, somme de sa carrière.

Le flux porte sans les lâcher les danseurs de «Radical Light».

Le flux porte sans les lâcher les danseurs de «Radical Light». Image: BART GRIETENS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Retour rapide à l’automne 2017: La Bâtie présentait à Annemasse l’éblouissante chorégraphie par le tandem Anne Teresa de Keersmaeker et Salva Sanchis du «Love Supreme» qu’avait secrété John Coltrane à la fin de 1964. Cette incursion jazzistique de la fine fleur de la danse contemporaine redéfinissait «sous nos yeux et nos tympans transfigurés la notion même de chef-d’œuvre, ce providentiel équilibre entre abstraction et évidence», nous enflammions-nous alors.

Formé en Belgique par la reine de Keersmaeker, l’Espagnol Salva Sanchis nous revient seul maître à bord, ce week-end, avec «Radical Light». Toujours obsédé par le rapport entre geste et musique, il se détourne cette fois du jazz pour mieux se concentrer sur l’électro d’aujourd’hui. Tellement d’aujourd’hui, d’ailleurs, que le duo belge sur lequel il plaque sa virtuosité, Discodesafinado, viendra samedi en chair et en os à l’ADC prolonger la représentation d’un DJ Set en after.

Dernière, la création de Salva Sanchis l’est dans les deux sens du terme, puisque le danseur et chorégraphe a annoncé tirer avec elle sa révérence artistique, pour se consacrer à des études de psychologie. Quoique cruelle pour ses fans, la décision brille par sa cohérence. Car, s’entourant dans «Radical Light» de quatre émérites interprètes, il y transcende au fil d’une pulsation ininterrompue danse «formelle» telle qu’elle se pratique sur scène et danse «expérentielle», que chaque quidam, selon son impulsion personnelle, performe dans son salon.

«Radical Light» ADC, jusqu’au 7 oct., 022 320 06 06, www.adc-geneve.ch

Créé: 05.10.2018, 14h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.