A la rencontre de l'athlète que nous sommes tous

Exposition«We are Olympians, and You?» la nouvelle expo temporaire du Musée olympique, invite ses visiteurs à procéder à une introspection sportive.

Un baby-foot pas tout à fait comme les autres pousse le visiteur à l'observation, puis à se poser les bonnes questions.

Un baby-foot pas tout à fait comme les autres pousse le visiteur à l'observation, puis à se poser les bonnes questions. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Se préparer pour une réunion importante, accepter de se faire coacher (le mot n’est pas anodin!) par quelqu’un de plus qualifié que soi, se mesurer aux autres, les aider dans une volonté d’atteindre ensemble un but commun. Tant de situations de la vie quotidienne existent aussi dans le monde du sport de compétition. À l’occasion de sa nouvelle exposition temporaire – située au niveau 1 et dont l’accès est totalement gratuit –, le Musée olympique tend un miroir virtuel à chaque visiteur et lui propose d’aller à la rencontre de l’athlète, de l’olympien, qui sommeille en lui.

Une introspection qui se fait de manière individuelle et qui demande tout de même un peu de temps et de concentration. L’idéal serait donc d’envoyer les enfants se mesurer aux athlètes de manière plus physique au cœur de l’exposition permanente à l’étage –1, qui a été totalement repensé fin 2018. Et pendant qu’ils transpirent, on remonte de deux étages se plonger dans l’expérience surprenante, déstabilisante, mais aussi ludique qu’est la rencontre avec un autre soi souvent mésestimé.

Témoignages inspirants

Dans cet espace, les témoignages de 50 olympiens sont déclinés sur deux axes. Le premier est celui des valeurs olympiques que sont l’amitié, l’excellence et le respect. Le second dicte la sphère des réflexions et des échanges: moi, toi et moi et enfin ensemble. La scénographie, à la fois intimiste et éclatée, peut décontenancer, mais avec un brin de curiosité, on découvre de véritables pépites humaines, des fêlures, des doutes, des errances et des explosions de joie. Des sujets douloureux, comme la dépression – on parle bien plus volontiers des blessures physiques que psychiques dans le monde du sport – ou le dopage et l’exclusion sociale qui s’ensuit font partie intégrante de cette invitation à l’introspection.

Si la visite se termine par la participation de chacun à une fresque géante photographique basée sur notre choix de valeur olympique qui fait plus sens pour nous, le ton général actuel des nouveaux espaces du Musée olympique est un retour réussi à une expérience moins virtuelle. Grâce à des espaces confortables et accueillants, à la présence de baby-foot (dont un est un peu particulier), de livres, mais aussi d’un super jeu de cartes «Débats et Défis», que l’on souhaiterait retrouver en vente dans la boutique, les visiteurs prolongent le parcours et partagent leur expérience. Comme pour rappeler que l’olympisme se vit au quotidien et pas seulement tous les deux ans, par écrans interposés.

Créé: 01.05.2019, 20h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.