Passer au contenu principal

Québec accueille le premier Forum mondial sur la langue française

Loin des sommets de la Francophonie, il réunira des militants de la langue. Le Canada est un terrain de bataille. On y parle d’«anglicisation rampante».

La ville de Québec. Un sommet sur fond de fronde.
La ville de Québec. Un sommet sur fond de fronde.
DR

Le premier Forum mondial sur la langue française s’ouvre lundi 2 juillet à Québec. Il se donne pour objectif de tracer un «portrait détaillé» de la francophonie d’aujourd’hui. Il doit permettre de «partir à la conquête d’un monde où le tout anglais n’a pas force de loi.»

La «vieille capitale» bercée par le fleuve Saint-Laurent accueille plus de mille artistes, conférenciers, entrepreneurs, ou jeunes pour ce rendez-vous sans chefs d’Etat. La manifestation se veut aux antipodes des sommets institutionnels et feutrés de la Francophonie. Les manifestations et discussions s’articuleront autour de quatre grands thèmes: l’économie, l’industrie culturelle, la place occupée par le français dans le numérique et la cohabitation entre les langues.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.