Les quatre MAH se font tirer le portrait

Photographie Un concours a été lancé sur Instagram par les Musées d’art et d’histoire. Les clichés primés s’affichent durant 3 mois.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

MAH prend un «s», le saviez-vous? Se regroupent en effet sous la bannière des Musées d’art et d’histoire (MAH) le bâtiment principal de la rue Charles-Galland, bien sûr, la Maison Tavel, qui raconte l’histoire de Genève, le Musée Rath – siège d’expositions temporaires – et le Cabinet des arts graphiques joint à la Bibliothèque d’art et d’archéologie (BAA).

Pour mettre en valeur cette richesse et cette diversité, pour souligner ce maillage culturel, la direction des MAH et iGersGeneva ont lancé un concours sur Instagram portant sur les quatre «maisons». Près de 500 clichés ont été postés. Seize photographies de dix preneurs d’images ont été sélectionnées par un jury et tirées en format affiche. Elles sont exposées dès aujourd’hui comme des oriflammes devant les quatre institutions: chacune est représentée à l’entrée des trois autres – et sous les arches de l’ancien Arsenal, pour la Maison Tavel. Dans chaque lieu, un panneau récapitule l’ensemble des clichés primés et indique sur un plan les autres musées. Une invitation à avancer jusqu’à l’étape suivante, comme dans un jeu de piste. L’effet est très réussi. Les passants, intrigués, stoppent net à la recherche de la clé de l’énigme. En juillet, toutes les photos seront regroupées dans les Bastions et, en août, sur la promenade Saint-Antoine.

Michel Juvet voit quatre de ses clichés choisis. Il a opté pour le noir et blanc, en format carré, et traqué le détail ou l’angle de vue surprenant: «Je suis Genevois, je passe tous les jours devant ces bâtiments; j’ai pris comme un défi de les regarder autrement et de réaliser un projet cohérent.» Boris Dunand a gagné avec deux photos: «La BAA est difficile à photographier: on n’a pas de recul, il y a plein de voitures. J’ai utilisé cet inconvénient pour en faire un atout.» Au premier plan, le toit brillant d’une berline reflète harmonieusement la façade de l’ancien hôtel particulier de la promenade du Pin. Alexandre Guye, lui, a capturé la Maison Tavel: «Cette rue est sombre, étroite. Prendre cette photo a été difficile, je m’y suis repris à trois ou quatre fois, et puis un jour, j’ai trouvé un angle, depuis les escaliers en contrebas. Et c’est gagné!»

«Regards sur les MAH» du 8 juin au 27 août devant chaque bâtiment des MAH. Du 6 au 31 juillet dans les Bastions, du 1er au 27 août à la promenade Saint-Antoine.

(TDG)

Créé: 08.06.2017, 22h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mugabe démissionne
Plus...