Prix des droits humains à Caroline Etter

PhotographieLa Genevoise de 33 ans, diplômée de la HEAD, voit son travail sur le Centre ornithologique de réadaptation de Genthod récompensé.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Son travail a de quoi emballer. Et ça tombe bien! Caroline Etter vient de remporter, jeudi soir, le Prix de photographie des droits humains de la fondation Act on your future. Avec C.O.R., la Genevoise de 33 ans, diplômée de la HEAD, explore la capacité de notre société à réinsérer ses oiseaux tombés du nid. Une image qui n’est pas fortuite…

C.O.R., c’est le Centre ornithologique de réadaptation de Genthod, qui soigne les volatiles auxquels il arrive des pépins durant la migration. Caroline Etter a interviewé le directeur du C.O.R. Elle a ensuite extrait de son discours toutes les allusions aux oiseaux. Il en résulte un flou tragi-comique: de qui parle-t-il? Homme ou bête?

A ce travail sonore, la jeune femme a ajouté une vidéo du centre montrant un environnement quasi carcéral, ainsi qu’une série de 24 photos, rappelant celles que prennent les légistes, de tous les objets utilisés par les ornithologues pour remettre les blessés à plumes sur pattes.

Caroline Etter: «J’ai exploré plusieurs manières de vivre différentes. A chaque fois, j’ai dû ensuite me réinsérer. Je veux qu’on s’interroge sur notre mode de vie occidental: doit-on réinsérer tout le monde selon nos valeurs?»

Être primée permettra à Caroline Etter d’élargir la diffusion de sa question. «Je suis très touchée et heureuse que le jury ait décidé de m’attribuer ce prix, c’est un grand honneur qui m’est fait», confiait-elle hier.

Outre l’exposition de son travail, la jeune artiste reçoit, ou 5000 francs, ou un budget de 10 000 francs mis à sa disposition par la fondation Act on your future pour monter une nouvelle exposition. «Je n’ai pas pris de décision définitive, mais je pense continuer sur un projet de plus grande envergure pour l’année prochaine.»

«De la migration à l’asile» du 2 au 10 décembre, à la galerie Art Bärtschi & Cie, route des Jeunes 43, allée G, 1er étage. Ouverte du lu au sa, de 12 h à 18 h. Infos: www.actonyourfuture.org

(TDG)

Créé: 02.12.2016, 19h06

Articles en relation

Sea Shepherd envoie des renforts au Centre ornithologique

Environnement Une campagne de sensibilisation sur la protection des espèces du Léman et des rivières sera lancée le week-end du 10 et 11 septembre. Plus...

Genthod ouvre grandes ses cages aux oiseaux blessés

Anniversaire Pour ses 40ans, le Centre ornithologique de réadaptation invite le public à découvrir ses activités Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Ignazio bat Maudet
Plus...