Passer au contenu principal

«Je ne suis plus la princesse qui sourit, je suis moi-même»

Sonia Grimm a tombé les costumes de fée ou de princesse pour parler plus directement à son public, toujours composé d’enfants.

Retrouver les lumières des projecteurs après une confession aussi personnelle, c’est difficile?

C’est donc devenu un spectacle sérieux?

Ressentez-vous une sorte de malaise de la part du public adulte à cause du décalage entre la joyeuse interprète et la femme abusée?

Votre public a-t-il changé?

Et vous, vous êtes changée?