Passer au contenu principal

Tous sur le pont pour les 40 ans du Loup

L’anniversaire se fête vendredi avec un défilé aquatique sur l’Arve et des concerts.

L’affiche du Théâtre du Loup qui invite la population à assister ce vendredi à un défilé aquatique unique et onirique sur l’Arve.
L’affiche du Théâtre du Loup qui invite la population à assister ce vendredi à un défilé aquatique unique et onirique sur l’Arve.
ÉRIC JEANMONOD

«Tous sur le pont», indique le carton d’invitation. «Surprises sur l’Arve!» ajoute encore l’organisateur de l’événement. On le croit sur parole. Quand le Théâtre du Loup fait la fête, ça déménage toujours joyeusement. Mais cette fois-ci plus encore. C’est que le Loup a la quarantaine rugissante, et toutes ses dents!

Si le ciel ne lui tombe pas sur la tête vendredi, en fin de journée, l’anniversaire du collectif genevois devrait rester dans les annales. Car le clou du jour sera un grand défilé aquatique et onirique sur l’Arve qui ne se reproduira pas de sitôt.

Défilé aquatique et onirique

Comment présenter cette énorme surprise, sans trop en dire? Sachez juste qu’une septantaine de participants seront de la partie, sur l’eau ou le rivage, pour assurer le spectacle qui devrait durer une bonne demi-heure. Dans sa déclaration d’intention, l’événement est ainsi évoqué: «En musique ou en silence, dans la rumeur de la ville, le cri des mouettes ou le chant des personnages dérivants. L’eau, la rivière, les souvenirs qui passent sous le pont… quelle meilleure métaphore pour évoquer le temps écoulé à faire vivre un imaginaire durant ces quarante dernières années?»

Le public est donc invité à se masser sur la passerelle piétonne du Bois de la Bâtie pour admirer le défilé aquatique et artistique. Les premiers arrivés auront la plus belle vue, c’est sûr. Mais il y aura de la place pour tous, et le spectacle est offert. Sachez encore que cette manifestation en plein air a lieu par presque tous les temps, sauf cas de force majeure. Serait-ce pour conjurer le mauvais sort? Les neuf musiciens qui vont se produire à cette occasion et tous cuivres dehors sur la passerelle ont pour nom L’Orage !

Il faut sans doute être un peu fou pour organiser pareille bastringue sur l’eau, quand on sait le nombre d’autorisations nécessaires pour y parvenir et la complexité de l’opération. Cela représente une grosse année de préparatifs, un petit budget, beaucoup de bricolages et d’imagination, résume Éric Jeanmonod, cheville ouvrière de cette mise en Arve. Tant d’énergies déployées pour une demi-heure de rêve, est-ce bien raisonnable? Le collectif ne se pose même pas la question. «On le fait pour la beauté de l’art», résume Rossella Riccaboni. C’est donc un très beau cadeau d’anniversaire!

Happy Birthday to Loup

Car si la date du 8 juin correspond pile-poil aux 40 ans de la création du Théâtre du Loup par Éric Jeanmonod, Sandro Rossetti et Véronique Berthet, cela fait vingt-cinq ans aussi que le théâtre a construit sa confortable tanière au bord de l’Arve. Pendant tout ce temps, la rivière n’a cessé de faire de l’œil aux artistes qui fréquentent ce lieu, de titiller leur imaginaire. Or le Loup avait très envie de monter à nouveau un spectacle sur les flots, après ses représentations magiques autour de la Coquille acoustique plantée devant les Bains des Pâquis, lors du 700e anniversaire de la Confédération. Il était donc temps de se lancer à l’eau!

Après le défilé aquatique, la soirée se poursuivra au théâtre pour une soirée festive Guinguette avec «Têtu piaf» et autres réjouissances à se mettre sous la dent. Et puis l’on dansera jusqu’à plus d’heure avec le «Big Bal Bad Wolf». Happy birthday to Loup!

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.