Le Pôle muséal a un visage et de l’ambition

L'année culturelle 2015Le projet du bâtiment réunissant Mudac et Elysée est connu, l’ultime opposition au nouveau MCBA levée.

Les architectes du bureau portugais Aires Mateus ont imaginé de superposer l’Elysée et le Mudac, de manière à gagner de l’espace public. Les deux musées partageront des espaces communs (librairie, restaurant).

Les architectes du bureau portugais Aires Mateus ont imaginé de superposer l’Elysée et le Mudac, de manière à gagner de l’espace public. Les deux musées partageront des espaces communs (librairie, restaurant). Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Six ans après l’échec cuisant du projet de Musée cantonal des beaux-arts (MCBA) à Bellerive, l’horizon est désormais dégagé. La veille de Noël, le Tribunal fédéral a annoncé la levée de l’ultime opposition à la construction du nouveau MCBA à la gare de Lausanne. «Nous allons enfin pouvoir commencer les travaux, se réjouit Pascal Broulis, chef du Département des finances et des relations extérieures. Nous débuterons par la démolition de la halle aux locomotives, fin janvier.»

En comparaison au précédent projet au bord du lac, celui sis à la gare voit plus grand. Il n’est plus question d’une seule institution sur le site ferroviaire, mais de trois, réparties au sein du projet Pôle muséal. Dévoilé en octobre dernier, le bâtiment réunissant Mudac (Musée de design et d’arts appliqués contemporains) et le Musée de la photographie de l’Elysée permettait enfin d’imaginer avec plus de précision quel serait l’avenir de cette friche ferroviaire.

Un bâtiment pour deux musées

La solution des architectes de l’agence portugaise Aires Mateus – choisie par le jury parmi une première présélection de 17 candidats, sur 140 postulants – consiste donc à superposer les deux musées, horizontalement divisés par une «césure», espace commun accueillant des infrastructures partagées (librairie, restaurant…).

Cette nouvelle et importante pièce du puzzle semble plaire à la majorité des observateurs, même si certains – Luc Debraine de L’Hebdo par exemple – tiquent au sujet de l’«enfouissement» de la photographie au sous-sol, dégradation symbolique selon eux, décision pragmatique liée au danger de la lumière pour les tirages, selon les architectes. Mais les controverses restent minimes. Comme le rappelle Pascal Broulis, «les échanges avaient été vifs lors de la soirée d’information sur le MCBA». Le Pôle muséal n’a, lui, pas suscité de fièvre contestataire.

Une entité culturelle ambitieuse

Plus qu’un projet architectural, ce chantier annonce non seulement un développement urbanistique de taille pour Lausanne – un quartier appelé à être remodelé en profondeur par les travaux de la gare – mais aussi la création d’une entité culturelle aux prétentions régionales, supracantonales et même internationales. Car, par la mise en œuvre d’une synergie inédite, cette triple concentration d’institutions muséales devrait permettre de placer ponctuellement le chef-lieu vaudois sur la carte d’un réseau artistique d’envergure européenne.

«Il faut rester calme et humble, respecter le jeu démocratique, tempère le conseiller d’Etat. Mais le Pôle muséal suscite aussi de l’intérêt à l’étranger, où nous l’avons beaucoup présenté. A Milan, à Rome, à Tokyo, à Amsterdam… Par son emplacement près de la gare et par son ampleur, il devrait à terme permettre de réaliser ou d’accueillir des expos importantes, qui voyagent.» La musique est d’avenir, mais l’ambition culturelle lausannoise et vaudoise, déjà marquée dans le milieu du théâtre avec Vidy et l’Arsenic, est affichée.

Donations et communication

L’année 2015 aura aussi été rythmée par les donations ou les dépôts d’œuvres. La leçon de patience d’Ernest Biéler, un grand format de Zao Wou-ki, un Pierre Schwerzmann offert par la commune de Bassins, Les Agaves de Vallotton et, surtout, L’homme au serpent de Rodin, qui rejoint trois autres pièces du sculpteur, sont venues compléter la collection du MCBA.

Des opérations d’acquisition qui sont autant d’exercices de communication réussis, car la question du contenu des musées revient dans les débats de manière taraudante. Pascal Broulis l’assure: plus la concrétisation du Pôle se rapproche, plus l’intérêt de collectionneurs cherchant à mettre en valeur leur patrimoine croît. «A moyen terme, d’autres dons se préparent, se réjouit le ministre. Je suis déjà en contact avec des collectionneurs disposés à le faire.»

Le train est donc lancé. Le financement prévoit 40 millions de fonds privés pour atteindre les 100 millions nécessaires au projet Aires Mateus. Celui du MCBA – 84 millions de francs (34 du privé) – est bouclé. Le grand argentier du canton estime la durée du chantier du MCBA de 40 à 45 mois avec, dans la foulée, le démarrage de celui du second bâtiment.


Les décès

Cabu, Georges Wolinski, Charb, Tignous, Honoré, Mustapha Ourrad…
Le 7 janvier, une attaque terroriste islamiste décime la rédaction de
Charlie Hebdo, à Paris.

Demis Roussos
Le 25 janvier, le chanteur grec décède des suites d’un cancer, à l’âge de 68 ans.

Anne Cuneo
Le 11 février, la journaliste et écrivain vaudoise s’en va au terme d’une longue maladie.

Hans Erni
Le 21 mars à l’âge de 106 ans, le peintre suisse décède dans sa ville de naissance, Lucerne.

B.B. King
Le 14 mai, le bluesman Riley B. King (89 ans) est emporté par une cause inconnue. Un empoisonnement?

Omar Sharif
10 juillet: crise cardiaque pour l’acteur égyptien, inoubliable dans Lawrence d’Arabie.

Sylvie Joly
Le 4 septembre, l’humoriste qui souffrait de la maladie de Parkinson meurt d’un arrêt cardiaque.

Guy Béart
Le 16 septembre, l’interprète de La vérité est victime d’une crise cardiaque et chute dans la rue.

Mais encore
Le réalisateur Francesco Rosi (10 janv.), l’actrice Anita Ekberg (11 janv.), Leonard Nimoy alias «Spock» de Star Trek (27 fév.), le réalisateur Manoel de Oliveira (2 avr.), l’écrivain Günter Grass (13 avril), le metteur en scène Luc Bondy (28 nov.), le chef d’orchestre Kurt Masur (19 déc.)… (TDG)

Créé: 28.12.2015, 09h30

Articles en relation

Le gouvernement vaudois demande 43 millions pour le Pôle muséal

Musée des Beaux-Arts L'exécutif a adopté trois décrets concernant la construction du futur Musée cantonal des Beaux-Arts et la seconde phase du Pôle muséal. Plus...

En savoir plus

//polemuseal.ch/

Six événements marquants de 2015

Mai Décision sans précédent dans les annales vaudoises, le Conseil d’Etat déclare 2015 année Gustave Roud. Trois expositions (Moudon, Montricher et Pully) ont permis de suivre le poète, le photographe et l’acteur incontournable de la vie culturelle dans sa quête d’un paradis perdu.

Juin Un événement! Plus de 200 artistes sur scène, 22'660 spectateurs, quatre représentations. Cinquante ans après sa création par Maurice Béjart, le BBL (en compagnie du Tokyo Ballet et de l’orchestre Sinfonietta), revisite à guichets fermés la «IXe symphonie» de Beethoven, à Malley.

Août Du 19 août au 12 septembre aux Bioux, les comédiens amateurs de la compagnie du Clédar, emmenés par le metteur en scène Michel Toman à l’origine du projet, proposent la toute première adaptation scénique du célèbre «Portrait des Vaudois» de Jacques Chessex. Une réussite!

Octobre La Fête des Vignerons de 1999 encore dans toutes les mémoires, Vevey bruisse d’envies pour l’édition 2019. Un pas vers la Fête a été franchi le 30 octobre au moment où la vendange de créateurs était annoncée aux confrères dans une ambiance surchauffée de passion. L’affiche compte désormais sept noms aux côtés de celui de Daniele Finzi Pasca: Maria Bonzanigo, Jérôme Berney, Valentin Villard pour la partie musicale; Blaise Hofmann et Stéphane Blok pour le livret; Giovanna Buzzi (costumes) et Jean Rabasse (scénographie).

Novembre Stéphane Lambiel, Bastian Baker, 400 patineurs, acrobates, danseurs, chanteurs, musiciens, athlètes et le génial créateur Olivier Dufour… bref que des Champions! Il les fallait bien pour célébrer les 100 ans de présence du CIO à Lausanne avec 12'000 spectateurs et embraser la capitale olympique.

Décembre Petite révolution à Lausanne. Alors que la société de spectacles Live Music Production gère depuis septembre la salle Métropole (rénovée), son concurrent Opus One se prépare à présider à la destinée du Théâtre de Beaulieu, dès le 1er janvier 2016. Ce choix stratégique défendu par le syndic Daniel Brélaz fait grincer quelques dents du côté des autres institutions culturelles de la région.

Six personnalités de 2015

Angus Young, guitariste, cofondateur d’AC/DC
Les 5 et 7 juin à Zurich, les chantres des grand-messes heavy-blues sont descendus sur un Letzigrund bouillonnant d’impatience. Deux concerts qui ont réuni 96'000 personnes à Zurich. Prochain rendez-vous: le 29 mai à Berne.


Dark Vador, personnage central de la saga «Star Wars»
A l’affiche mondiale depuis le 16 décembre mais à la une des rumeurs bien avant sa sortie, «Le réveil de la force», épisode 7 de la saga Star Wars, avait déjà généré 513 millions de francs à la fin de son premier week-end sur les écrans.


Michael Kinzer, ex-directeur du Festival de la Cité
Besoin de nouveaux défis. Après avoir décomplexé le festival lausannois depuis 2008, Michael Kinzer a signé sa septième et dernière édition, du 7 au 12 juillet. Il sera remplacé, dès 2016, par la Genevoise Myriam Kridi, qui a dirigé le Théâtre de l’Usine.


Nicole Minder, future cheffe des Affaires culturelles vaudoises
L’Etat de Vaud l’a annoncé le 1er décembre: l’actuelle directrice du Musée national de Prangins prendra les rênes de ses Affaires culturelles dès avril 2016, en remplacement de Brigitte Waridel, à la retraite après 22 ans au front.


Daniel Rossellat, fondateur et président du Paléo Festival
Pour son quarantième chapitre, du 20 au 26 juillet, Paléo s’est offert Robbie Williams et des records. Dont une édition courant sur sept jours réunissant 270'000 visiteurs, 9000 campeurs par jour, 24 millions de francs de budget, 276 stands et bars pour presque autant de concerts.


Joël Dicker, romancier
Alors que «Le livre des Baltimore», sorti en septembre, lui a permis de faire la course en tête des meilleures ventes en France, France Culture vient de diffuser la version radio de «La vérité sur l’affaire Harry Quebert». A écouter au volant d’une berline haut de gamme de la marque dont le Genevois est devenu l’ambassadeur?

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

En droit suisse, un homme ne peut être violé
Plus...