Les pianos de retour dans les rues genevoises en juin

«Jouez, je suis à vous»Nouveauté pour cette deuxième édition, des pianos vont fleurir dans les rues de Carouge, Vernier, Onex et Cologny. L'association à la base du projet cherche encore 25'000 francs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les pianos aux coins des rues vont faire leur grand retour le 18 juin. Face au succès rencontré lors de la première édition l'année passée dans le cadre des 20 ans de la Fête de la musique, l'association Tako remet la partition aux passants. Nouveauté 2012, le spectre musical va s'étendre aux communes de Carouge, Vernier, Onex et Cologny. «Nous prévoyons une dizaine de pianos en Ville de Genève, ainsi que deux à trois instruments pour les communes qui se sont jointes au projet», déclare Catherine Armand, la responsable communication de l'événement.

Les pianos mis à disposition du public cette année ont été soigneusement collectés par Emmaüs. Quant à ceux de l'édition précédente, «quatorze ont été donnés à des associations ou des maisons de quartier, les six restants ont fini à la déchetterie, abîmés par les intempéries».

Appel au financement participatif

Malgré la prise en charge des deux tiers des coûts par les communes, il manque 25'000 francs pour boucler le budget. Forts de l'engouement suscité l'année précédente, les organisateurs ont donc décidé de lancer «une grande opération de financement participatif auprès de la population genevoise». Du petit contributeur au généreux mécène, chacun peut offrir un don, allant de 20 à 5000 francs. «Ce type d'opération, le Crowdfunding, est sans précédent à Genève. A nous de le défricher», souligne Catherine Armand, confiante. Lancé d'abord dans le secteur musical avec My Major Compagny, ce concept se base sur la participation des internautes au financement de projets qui leur tiennent à coeur.

«Jouez, je suis à vous» du 18 juin au 1er juillet 2012 en Ville de Genève, à Carouge, Vernier, Onex et Cologny. Pour le financement participatif, c'est ici. (TDG)

Créé: 03.05.2012, 13h46

A l'origine du projet

Ce projet a été conçu en 2008 à Birmingham par Luke Jerram. Ce plasticien britannique s'est rendu compte que les gens de son quartier ne se parlaient pas, il a donc décidé d'installer un piano. Et la situation à changé. Depuis, plus 400 pianos ont été disposés pour deux ou trois semaines autour du monde. Genève est la 19e ville à se joindre au projet.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Ignazio bat Maudet
Plus...