Parrains&Poulains: les nouveaux duos d'écrivains sont formés

Tandem littéraireCinq auteurs romands confirmés prennent sous leur aile cinq plumes en herbe. Côté genevois, Jean-François Duval fait équipe avec la jeune Lolvé Tillmanns.

Sur la photo de groupe, de gauche à droite: sur le canapé, Janine Massard, Raphael Aubert, Mousse Boulanger; debout, Jean-François Duval, Lolvé Tillmanns, Xochitl Borel, Fanny Wobmann, Colin Bottinelli, Fanny Voélin et Sylviane Roche.

Sur la photo de groupe, de gauche à droite: sur le canapé, Janine Massard, Raphael Aubert, Mousse Boulanger; debout, Jean-François Duval, Lolvé Tillmanns, Xochitl Borel, Fanny Wobmann, Colin Bottinelli, Fanny Voélin et Sylviane Roche. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Et hop, nouveau tour de piste pour l'opération Parrains-Poulains! L'initiative des tandems littéraires d'Isabelle Falconnier, présidente du Salon du livre de Genève connait sa troisième édition. Les nouveaux duos d'écrivains sont connus. Il s'agit de Jean-François Duval et Lolvé Tillmanns – les deux Genevois du projet –, de Raphaël Aubert et Fanny Wobmann, de Mousse Boulanger et Colin Bottinelli, de Janine Massard et Xochitl Borel et de Sylviane Roche et Fanny Voélin.

Le concept: former cinq binômes d'écrivains confirmés et d'auteurs débutants. Les laisser faire connaissance, se lire l'un l'autre, échanger autour du travail d'écriture lors de rencontres mensuelles. L'expérience connaîtra son apogée lors du prochain Salon du livre (qui en l’occurrence se tiendra du 29 avril au 3 mai 2015), lors duquel les cinq tandems seront amenés à parler en public de leur expérience. Une brochure paraîtra également à ce moment-là avec des textes signés par les dix participants.

Tandem un jour, tandem toujours

Si l'aventure s'arrêtera pour certains lors du Salon du Livre, elle se prolongera pour d'autres bien après la fin du projet. L'année dernière, Sylviane Dupuis et Pierrine Poget, versées l'une et l'autre dans la poésie, se sont déclarées enchantées de leur rencontre et sûres de continuer leurs échanges dans le temps. Sylviane Dupuis s'exprime en ces termes: «Rencontrer Pierrine et l'accompagner quelque temps dans son écriture, l'encourager à faire confiance à sa propre voix et la voir mystérieusement naître à elle-même, trouver son assise et sa direction, fut un vrai cadeau de la vie. Notre échange, qu'a suscité Parrains&Poulains, ne cessera pas. Mais je sais qu'elle n'a désormais plus besoin de personne pour avancer dans sa propre direction. Ce qu'on peut essayer de donner à quelqu'un, c'est seulement sa liberté.»

Quant à Florian Eglin, auteur genevois, il raconte sa collaboration avec Corinne Desarzens lors de l'édition de l'année dernière dans le style loufoque et bourré de subordonnées qu'il affectionne particulièrement à l'écrit: «Parrains & Poulains, pour moi, ce fut d'abord le plaisir de voir mon livre remarqué, puis celui d'approcher d'autres écrivains, débutants et plus que confirmés, ce n'est pas toujours facile, pour échanger, pour écouter, savoir comment ils font, avoir une idée, même toute petite, au détour de quelques mots, des quelques fascinantes étranges étrangetés qu'ils cachent derrière des fronts souvent lisses et altiers, ensuite, c'est autre chose, il y eut les rencontres avec Corine Desarzens, des rencontres, entre le bar du Mandarin Oriental et une boucherie à Nyon, qui m'ont peu à peu décalé, ébranlé même, tant mieux, dans mes pratiques, une très belle ouverture!»

Pour en savoir plus sur les nouveaux participants à Parrains&Poulains, voici le bref résumé qu'en donne un communiqué de presse:

Les Parrains:

Jean-François Duval: Né en 1947 à Genève, où il vit, l’écrivain, critique, chroniqueur et essayiste est l’auteur de romans et récits de voyage dont « Les Proscrits» (L'Aire), «La Voix fantôme» (Zoé), «Boston Blues» (Phébus) et «L'Année où j'ai appris l'anglais» (Ramsay). Spécialiste de la Beat Generation, il publie en 1998 «Buk et les Beats: essai sur la Beat Generation».

Raphael Aubert: Né en 1953 à Lausanne, écrivain et journaliste, spécialiste de Malraux et grand voyageur, il est à la fois poète («Proche de l'argile, ou la remontée»), essayiste («Malraux ou la lutte avec l'ange», «Le Paradoxe Balthus», «L'affaire Rushdie») et romancier («La Bataille de San Romano», «La Terrasse des éléphants»).

Mousse Boulanger: Née en 1926 à Boncourt, établie à Mézières, elle est comédienne, journaliste, écrivaine et poète. Durant sa longue carrière, elle défend la création suisse à la radio romande et dans les associations d’écrivains. Depuis 1967, elle publie des recueils de poésie («Tendre pays », «Ce qui reste du jour»), mais également récits et nouvelles, romans et essais («Ecrire pour vivre», «Promenade avec Gustave Roud»).

Janine Massard: Née en 1939 à Rolle, établie aujourd’hui à Yverdon, elle est l’auteure de dizaines de romans, récits et recueils de nouvelles. Sa matière est fortement documentaire et autobiographique, comme dans «La Petite Monnaie des jours» ou «Comme si je n’avais pas traversé l’été». Elle revisite aussi l’histoire suisse dans « Le Jardin face à la France» ou «Gens du lac».

Sylviane Roche: Née à Paris en 1949, arrivée en Suisse à vingt ans, elle enseigne le français au gymnase de Nyon tout en construisant une carrière littéraire autour du roman («Le salon Pompadour», «Septembre», «Le temps des cerises»), de la nouvelle («Les passantes», «L'Amour et autres contes»), du récit («L'Italienne») et de la chronique. De 1986 à 2005, elle a codirigé la revue littéraire «Écriture».

Les Poulains :

Lolvé Tillmanns: Née en 1982 à Morges, active dans l’énergie après quelques années dans le marketing, enseignante de français pour adultes, elle souhaite se consacrer principalement à l’écriture. Lauréate de la bourse littéraire de la ville de Genève en 2013, elle a publié «La genèse du papillon» en autoédition en 2013 et, en 2014, un roman de facture fantastique, «33, rue des Grottes» aux éditions Faim de siècle & cousu mouche.

Fanny Wobmann: Née à La Chaux-de-Fonds en 1984, établie à Carouge, diplômée en sociologie et muséologie à Neuchâtel, elle est lauréate du Prix interrégional jeunes auteurs en 2003 et 2004. Elle accomplit des mandats dans le domaine de la culture et de la communication. Membre fondatrice de l’AJAR, elle a publié en 2013 «La poussière qu’ils soulèvent» (L'Hèbe), qui raconte le destin croisé de jeunes européens engagés dans l’humanitaire à Katmandou.

Colin Bottinelli: Né en 1994 à Bienne, étudiant en philosophie et en anthropologie sociale, il explore l’écriture à l’Institut littéraire suisse de Bienne. Il a publié aux éditions Torticolis et Frères un recueil de poèmes courts intitulé «Les jours sont longs», comme autant de «photographies écrites» qui déclinent la thématique de la vie qui s’offre à l’auteur au jour le jour, haïkus glorifiant la vie à pleines dents.

Xochitl Borel: Née en 1987 de parents installés au Nicaragua, musicienne, elle a fait des études de Sciences politiques à Lausanne. Elle a publié à l’Aire «L’Alphabet des Anges», conte initiatique délicat qui raconte le destin de Soledad, mère d'une fillette née borgne alors qu'elle n'aurait pas dû naître mais qui trouve la lumière dans les mots. Elle est collaboratrice éditoriale des mêmes éditions de l’Aire.

Fanny Voélin: Née en 1994 à Neuchâtel, vivant à Reconvilier, elle est lauréate du Prix interrégional de jeunes auteurs en 2010 et 2011 et du Prix du Jeune écrivain 2012 et 2013, couplé. Sa nouvelle «Jour noir», réflexion sur la solitude et l’ennui, a paru en 2013 dans le recueil «Icare et autres nouvelles» aux éditions Buchet Chastel. Elle a pris part au recueil d’hommages à Corinna Bille paru chez Infolio en 2012. Elle est inscrite en littérature française, histoire et ethnologie à l’Université de Neuchâtel. (TDG)

Créé: 08.12.2014, 15h50

Articles en relation

Des auteurs romands rencontrent leurs poulains

Tandems littéraires Le projet de parrainage entre auteurs confirmés et jeunes auteurs initié par le Salon du Livre se poursuit. Rencontre avec la nouvelle volée. Plus...

Plus féroce que jamais, l'antihéros de Florian Eglin met Genève à feu et à sang

Rentrée littéraire Dans le deuxième tome de sa trilogie fantastique, l’auteur genevois manie l’humour noir et les phrases à rallonge avec talent. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...