Passer au contenu principal

Enchères à New YorkNouveaux records pour Hopper et de Kooning

«Chop Suey» d'Edward Hopper, et «Woman as Landscape» de Willem de Kooning, se sont vendus à des prix records mardi.

«Chop Suey», qui montre deux femmes attablées dans un restaurant, chapeau-cloche sur la tête, était présenté par Christie's comme «la plus importante toile de Hopper encore entre des mains privées».
«Chop Suey», qui montre deux femmes attablées dans un restaurant, chapeau-cloche sur la tête, était présenté par Christie's comme «la plus importante toile de Hopper encore entre des mains privées».
AFP

Près de 92 millions pour «Chop Suey» d'Edward Hopper et 69 millions pour «Woman as Landscape» de Willem de Kooning: les deux toiles vedettes proposées mardi aux enchères chez Christie's à New York ont établi un nouveau record pour leurs auteurs, mais sans dépasser les estimations.

«Chop Suey», une huile sur toile réalisée par Edward Hopper en 1929 venue de la collection de l'entrepreneur américain Barney Ebsworth, mort en avril dernier, était estimée entre 70 et 100 millions de dollars.

Le précédent record aux enchères pour une toile de cet artiste américain synonyme de réalisme et de mélancolie avait été établi en 2013 avec la vente de «East Wind Over Weehawken», pour 40,4 millions de dollars.

«Chop Suey», qui montre deux femmes attablées dans un restaurant, chapeau-cloche sur la tête, était présenté par Christie's comme «la plus importante toile de Hopper encore entre des mains privées», et comme révélatrice de l'atmosphère new-yorkaise de l'entre-deux guerres. En 2012, le tableau figurait en bonne place dans la rétrospective Hopper au Grand Palais, qui avait battu des records de fréquentation.

Un Pollock à 55,4 millions

L'autre «trésor» adjugé mardi, parmi les quelque 90 oeuvres de la collection Ebsworth mises aux enchères par Christie's, était un tableau de l'artiste néerlandais Willem de Kooning, «Woman as Landscape» (1955). Estimé entre 60 et 80 millions de dollars, il s'est vendu 68,9 millions de dollars, là aussi un record pour cet artiste chef de file de l'expressionnisme abstrait. Son précédent record remontait à novembre 2016, lorsque son tableau intitulé «Untitled XXV» (1977) avait été adjugé pour 66,3 millions de dollars.

Autre pièce de choix adjugée mardi soir: «Composition with Red Strokes» (1950) de Jackson Pollock. Ce tableau s'est vendu à 55,4 millions, dans le bas de la fourchette des estimations.

L'entrepreneur américain Barney Ebsworth, qui avait fait fortune dans le tourisme et les croisières avant de mourir en avril dernier, avait rassemblé une collection d'art moderne américain parmi les plus remarquables au monde. L'ensemble de la collection Ebsworth avait été estimée par Christie's à environ 350 millions de dollars.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.