Le nouveau slogan du Forum Meyrin? Toujours plus haut, les filles!

Saison 2018-2019Anne Brüschweiler révélait mercredi sa 9e affiche à une salle comble: 37 spectacles faisant la part belle à la féminité.

L’artiste en résidence Guilherme Botelho créera «Normal.» avec sa Cie Alias en novembre.

L’artiste en résidence Guilherme Botelho créera «Normal.» avec sa Cie Alias en novembre. Image: GREGORY BATTARDON

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après l’espoir la saison dernière, place cette année aux nanas! L’identité visuelle du Théâtre Forum Meyrin (TFM) de l’ère post-Weinstein se définit par des silhouettes propulsées au ciel. Des sorcières chevauchant des tiges de saut à la perche, ou des acrobates à califourchon sur des manches à balai: des dames en pantalon, en tous les cas, heureuses d’évoluer au zénith.

C’est que la patronne du lieu, Anne Brüschweiler, scelle un partenariat avec l’association Les Créatives que cogèrent Anne-Claire Adet et Dominique Rovini. En plus d’organiser leur propre festival 100% œstrogène chaque novembre, celles-ci ponctueront la programmation 18-19 du TFM de rencontres valorisant la création artistique féminine, selon le principe que «chaque fois que l’on montre une femme à l’œuvre, on montre son absence le reste du temps».

Aussi la place des Cinq-Continents accueillera de grandes expertes dans chacune des branches que défend le théâtre municipal. La danseuse et chorégraphe sénégalaise Germaine Acogny, 74 ans, par exemple, qui présentera en décembre «A un endroit du début». Ou la mythique metteure en scène française Ariane Mnouchkine qui, sur l’invitation conjointe des Théâtres de Carouge, Kléber-Méleau et Forum Meyrin, investira le Palais de Beaulieu à Lausanne en novembre, avec sa fresque ensoleillée «Une Chambre en Inde». Ou encore, dans le domaine musical, la chanteuse de jazz d’origine albanaise Elina Duni, début février, le groupe de rockeuses ukrainiennes Dakh Daughters, dans «Terabak de Kyiv» en octobre, et le duo vocal à frou-frou Brigitte, à la mi-mai. Ou chez les circassiens, la funambule de l’«inextrême» Tatiana-Mosio Bongonga, qui débarquera en mars à bord d’un «Esquif» pluridisciplinaire. Sans oublier ni l’humoriste française Blanche Gardin, qui abordera au coupe-coupe la quarantaine et ses clichés, ni la chorégraphe genevoise Perrine Valli, qui déballera un «Cloud» technologique à l’intention des enfants.

Quand elles ne performeront pas, les filles occuperont la scène en tant qu’héroïnes: interprétée par un acteur mâle, la Lady sarde de «Macbettu» (dans le cadre du festival de La Bâtie, en ouverture de saison); dans le «Sopro» de l’acclamé Tiago Rodrigues, fin février, qui rend hommage à la souffleuse du Théâtre national de Lisbonne, Cristina Vidal; dans la chanson d’Arthur H, encore, «La Boxeuse amoureuse», qui figurera au programme de son concert unique le 10 janvier…

On ne viendra pas ici à bout d’une liste de 37 spectacles parfois bisexués («Nuit», la nouvelle création des chorégraphes Laurence Yadi et Nicolas Cantillon, «The Prisoner», le hit du couple Peter Brook-Marie-Hélène Estienne), parfois de bout en bout masculins (l’accordéon de Richard Galliano, les ouds du Trio Joubran, l’orthographe d’Arnaud Hoedt et Jérôme Piron, la palette de Stereoptik ou les torsions d’Alexander Vantournhout). Mais on ne saurait conclure sans citer les créations des deux artistes associés du TFM: avec «Normal.» (fin novembre), le chorégraphe Guilherme Botelho variera à l’infini sur le thème de la chute, tandis que Dorian Rossel adaptera fin avril l’autobiographie subconsciente du cinéaste Ingmar Bergman, «Laterna Magica».

Théâtre Forum Meyrin Programme détaillé et billetterie sur www.forum-meyrin.ch (TDG)

Créé: 14.06.2018, 18h29

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.