Un «coup de massue» pour Grégoire Maret et Nicole Kranz

New York«La seule personne qui aurait pu battre Donald Trump, c'était Bernie Sanders».

Grégoire Maret, harmoniciste de jazz genevois établi à New-York.

Grégoire Maret, harmoniciste de jazz genevois établi à New-York. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Harmoniciste de jazz parmi les plus fameux du globe, le Genevois d'origine Grégoire Maret vit à New York avec sa famille. Lorsqu'on le joint mercredi matin heure suisse, nuit complète dans la Grande Pomme, comme nombre de Nord-Américains, il ne dort pas. «On est tous effarés. Pourtant, il y en a qui sont contents...» Première salve. «Je le voyais venir». Dépit total. Plus encore lorsqu' il comprend ceci: «La seule personne qui aurait pu battre Donald Trump, c'était Bernie Sanders. Mais parce que Hillary Clinton a la mainmise sur le système, on prétendait que c'était un avantage. C'était faux!»

Comment réagir, à présent? Faut-il manifester, gueuler, s'activer? Ou, pourquoi pas, jouer de la musique histoire de sensibiliser les foules? Grégoire Maret, qui vient de livrer un album, Wanted, pour dire comment la société américaine traite (mal) ses minorités, va-t-il redoubler de vigueur? Pas aujourd'hui, répond-t-il, pas encore, c'est trop tôt: «C'est le coup de massue, on est à chaud. Il faudra attendre quelques jours, quelques semaines, si ce n'est pas quelques mois, pour comprendre ce que cette élection veut dire. Car Trump, jusque là, a dit tout et son contraire. Est-ce que je voudrai quitter les Etats-Unis? Je ne suis pas le seul à y penser. Mais là encore, nous devons attendre, attendre de voir ce qui va se passer.»

Nicole Kranz et la «majorité des beaufs»

Nicole Kranz, auteure genevoise, a vécu pendant plusieurs années à New York. Elle n’est pas étonnée par l’élection de Donald Trump. «Aux Etats-Unis, il y a une majorité de beaufs dans les classes moyennes et basses. Bush a bien été élu, puis réélu, pourquoi pas Trump?» L’auteure de Bullshit, un récent roman autour d’un pervers narcissique qui parvient à gruger tout le monde, voit dans cette élection la confirmation de son inquiétude, à savoir que «les sociopathes accèdent souvent au pouvoir». En revanche, Nicole Kranz ne soutient pas les prédictions catastrophes relayées sur les réseaux sociaux, annonçant un «changement de la face du monde» dès hier matin, ou osant le parallèle avec l’accession de Hitler au pouvoir: «Il faut arrêter de jouer à se faire peur, et plutôt agir au jour le jour, avec nos moyens à nous.»

Créé: 09.11.2016, 13h19

Articles en relation

Trump, le grand saut dans le vide

Editorial Plus...

Les blogueurs analysent l'élection de Trump

La revue des blogs Jean-Noël Cuénod: Trump et les démons libérés. Philippe Souaille: Le Kremlin a conquis la Maison Blanche. Jean-Dominique Michel: Dominance simiesque et surdité. Jean-Michel Bugnion: Dans deux, la guerre? Pierre Scherb: La vérité triomphe du mensonge... Plus...

Douglas Kennedy: «J’ai très peur!»

Etats-Unis L’écrivain américain, qui est retourné vivre aux Etats-unis récemment après quarante ans passés en Europe, est horrifié par l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche. Plus...

Donald Trump sera le 45e président des Etats-Unis

Présidentielle américaine L’homme d’affaires new-yorkais, abandonné par les élus de son propre parti, a gagné son pari de miser sur l’Amérique blanche. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

30 avions de Swiss immobilisés pour des problèmes de moteur
Plus...