Renaud fait l’enfant. C’est déjà mieux que grincheux

ChansonLe 18e album de Renaud vient de sortir, intitulé «Les mômes et les enfants d'abord». Notre critique.

Renaud en 2019. Amateur de BD, le chanteur pose entre Jopo de Pojo de Joost Swarte et le Pinocchio de Disney.

Renaud en 2019. Amateur de BD, le chanteur pose entre Jopo de Pojo de Joost Swarte et le Pinocchio de Disney. Image: Pascale Hartmann

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Renaud, on l’avait abandonné en 2016 dans ses élucubrations vaseuses de bobo grincheux embrassant les flics. Embarrassant premier acte d’une renaissance inespérée. Dur à entendre, la voix complètement fichue. Si mal écrit par ailleurs. Renaud, cependant, s’est accroché. Trois années ont passé, avec tournée et récompenses. Le revoici pour «Les mômes et les enfants d’abord».

Maso, la «chétron sauvage»? Réflexions faites, après l’écoute studieuse de l’album, force est de constater que l’organe vocal du principal intéressé ne va guère mieux. Mais le grain s’adapte. Plutôt: les chansons s’adaptent au timbre graillon de Renaud, à son essoufflement pathétique – choses constatées il y a trois ans déjà sur les quelques ballades qui relevaient un peu le précédent album.

Il doit avoir d'affreuses dents...

Pour les textes? Dix-huitième opus depuis 1975 et son portrait au vitriol de la France des congés payés, l’insurpassable «Hexagone», la cuvée 2019 ne tiendra jamais la comparaison avec les chefs-d’oeuvre du bonhomme. Bien qu’on sourie parfois. Ce qui constitue en soi un petit miracle.

Qui voudra de «Y a un monstre sous mon lit» et ses rimes pipi popo? Amusant dans son jeu sur l’enfance revisitée, avec quelques vers bien embouchés: «Y a un monstre sous mon lit, Je crois qu’il a fait caca.… Il doit avoir d’affreuses dents, à me dévorer tout cru, Et s’il entre dedans, moi je lui montre mon cul». Des «Mômes et des enfants d’abord», c’est de loin le meilleur moment.

En passant, on admirera la pochette dessinée par Zep, un «Radeau de la Méduse» esthétique Titeuf. On y reconnait un carton de «Mistral Gagnant», ces friandises qui ont donné son titre au tube du même nom. On a compris l’appel du pied. Renaud est un grand amateur de BD. Renaud a pondu des tonnes de bonnes chansons. S’il radote, se répète, pas grave, c’est sincère.

Pinpon le pompier

Alors, on écoutera le reste quand même. «Les animals» (inclus les «chevals» et les «ziboux»), sans conséquence aucune sur l’auditeur, au mieux une pensée affectueuse. «L.O.L.I.T.A.», ranimant cette flamme paternelle du chanteur pour sa progéniture. Mais trente-cinq ans ans après «Morgane de toi», la poésie n’a plus de jus. «On va pas s’laisser pourrir» dit ensuite ses quatre vérités sur le pastis, la clope et la drogue. Près de quarante ans après «La blanche», Renaud prévient Kevin et ses copains. Las, ça sonne plat. Comme ces tournures de faux vrai français mal appris, ce «il a très beaucoup réfléchi»: savoureuses hier, désormais poussives.

Il est 2019. Renaud chante encore. Quand soudain, on se réveille sur un air de flonflon. «Pinpon» fait de la chanson grivoise, la promesse d’un bon mot: «C’est un p’tit pompier qu’on appelait Pinpon, qui passait ses journée à briquer son putain d’con». Avec le monstre sous le lit, voilà deux titres comestibles. C’est peu, mais c’est un début.

«Les mômes et les enfants d’abord» Renaud (Warner)

Créé: 29.11.2019, 14h58

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mayor et Queloz reçoivent leur prix Nobel à Stockholm
Plus...