Rap et folk se rencontrent à la Fête de la musique

CréationSamedi dans la cour du 14, Quiet Island et Senti’ célébraient leur union sentimentale.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tout les oppose, mais en ce week-end de la Fête de la Musique, le groupe genevois d’indie folk Quiet Island et le rappeur local Senti’ ont décidé de s’unir pour le meilleur uniquement.

La célébration, attendue avec impatience, va bientôt commencer. Samedi, la cour du 14 se trouve pleine à craquer. Quiet Island démarre à quatre belles voix, emmenant son public dans un voyage lointain où l’éloge de la lenteur prend toute sa place. C'est un long fleuve paisible, alternant moments suaves et accords un brin rétro, parfaitement assumés. Les années 70 reprennent vie dans la cour où le temps semble s’être arrêté. La musique continue langoureusement quand la bassiste du groupe troque son instrument pour un violoncelle.

Un heureux mariage

Puis Senti’, las de se faire désirer, entre en scène. Chargé à bloc, il se sent chaud, motivé. Il danse. Avec sa parfaite maîtrise des mots, il vient donner du dynamisme et de la vie à l’ensemble musical. La salle s’anime instantanément. Entre créations et arrangements, Senti’ reprend ses propres morceaux, «Au large», «Seul», «HPEA». Le travail s’avère de qualité. L’auditoire en redemande, on ferme les yeux pour mieux se laisser partir. Propulsé entre deux eaux, un nouveau répertoire voit le jour, résultat de la rencontre de ce couple insoupçonné.

Le rappeur parisien Tonio MC se joint aux artistes l’espace d’une chanson: «Y a-t-il des bons vivants dans la salle ce soir?». Le public semble conquis. Senti' et Tonio MC interprètent leur nouvelle création, «Bon vivant», adaptée à la sauce Quiet Island. Le concert se termine avec «Idéal». Senti’ rétorque: «Idéal, je vois bien que nos forces sont inégales. Idéal, sans toi, qu’est-ce qu’on est misérable». De quoi philosopher pour le reste de la nuit.

Créé: 23.06.2019, 13h53

Articles en relation

Fête de la musique: la fanfare techno déboule dans les rues de Genève

Concert O.U.M.P.H. est venu, O.U.M.P.H. a convaincu. Chronique express d'une déambulation tonitruante de Cornavin à la place Neuve. Plus...

La Fête de la sardine est aussi belle que celle de la musique

Tradition La communauté portugaise fête en juin ses saints populaires et le poisson emblématique qui les accompagne. Dix-sept grills allumés sur le terrain de Franchevaux, dans la commune de Satigny. Le détour s’impose jusqu’à tard ce soir. Plus...

La place des Grottes s’offre une Fête de la musique de feu

Plein air La manifestation se délocalise dans le quartier champion du plein air. Le public suit: 1000 personnes vendredi soir. On attend la même foule ce samedi. Reportage. Plus...

Eklekto, au coeur d’un rituel processionnaire et hypnotique

Fête de la musique L’ensemble de percussions dirigé par Alexandre Babel s’est emparé de quelques instrument du folklore suisse pour en élargir les possibles. Une expérience sonore et physique marquante. Plus...

Les cors des Alpes ouvrent la 28e Fête de la musique

Concert Timide mais résolue, la grand-messe des musiciens genevois a débuté vendredi sur la place Neuve coiffée d'un arc-en-ciel. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.