Le piano de Nelson Goerner vibre pour la cause tibétaine

ConcertL’interprète donne un concert caritatif en faveur de l’association Ammala, active auprès des nomades du Ladakh.

Le pianiste Nelson Goerner parraine l’association Ammala.

Le pianiste Nelson Goerner parraine l’association Ammala. Image: LAURENT GUIRAUD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les baroudeurs et les aventuriers qui en ont traversé les terres, ont pu mesurer combien les beautés minérales de ces lieux reculés épousent un climat à la dureté légendaire. À l’extrême nord de l’Inde, jouxtant le Pakistan et la Chine, les hauts plateaux du Ladakh qui entourent quelques grands toits du monde, attirent chaque année les amateurs de trecks et d’alpinisme. Ces espaces quasi inatteignables en hiver abritent aussi une population déshéritée, souvent nomade, de confession bouddhiste tibétaine, qui s’est vue dans l’obligation de quitter le pays du Dalaï-Lama pour se réfugier dans ces hautes vallées.

Le destin tragique de ce peuple persécuté a attiré l’attention, notamment, d’une poignée de voyageurs romands qui, en 1999, ont découvert les lieux et ont noué des liens privilégiés avec la population locale. La relation se consolidera avec le temps, arrimée au pilier de l’entraide humanitaire et, tout particulièrement, sur celui du soutien aux projets pédagogiques. En 2009, une autre étape prend forme avec la naissance de l’association Ammala, organisme qui s’active depuis à trouver des fonds pour financer des biens de première nécessité, mais aussi pour oeuvrer dans l’achat de moyens de subsistance plus durables, comme le bétail.

Cette noble mission peut désormais compter sur le soutien du pianiste argentin, et Genevois d’adoption, Nelson Goerner. Désormais parrain de l’association, l’interprète donnera mardi prochain un récital en faveur d’Ammala. Assister à ce rendez-vous offrira donc l’opportunité de soutenir sous des formes et dans des dimension diverses les opérations de l’institution. Mais la soirée donnera aussi l’occasion de retrouver un des grands interprètes d’aujourd’hui, qui excelle dans le répertoire romantique et qui magnifie comme peu d’autres les œuvres de Chopin, figure à laquelle est consacrée la soirée. Relevons donc que le programme compte deux «Nocturnes» – Goerner en a gravé d’ailleurs une intégrale remarquable pour le compte de la maison Alpha –, l’«op.15 N°1» et l’«op.48 N°2». Le récital cheminera ensuite à travers la «Sonate N°3 op.58» et s’achèvera avec les extraordinaires miniatures qui forment les «24 Préludes op. 28».

Nelson Goerner, en récital au Conservatoire de Genève, pl. Neuve, ma 19 juin à 19h30. Rés. www.culturel-migros-geneve.ch, rens. www.ammala.ch

Créé: 12.06.2018, 16h58

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Jeanne Calment est bien la doyenne de l'humanité
Plus...